Thomas Pesquet a du mal à plier ses vêtements en apesanteur à bord de l'ISS

RANGEMENT On voit le polo de l'astronaute français flotter dans l'air et se déplier lentement

20 Minutes avec agence
— 
Thomas Pesquet à bord de la Station spatiale internationale, le 29 juillet 2021 (illustration).
Thomas Pesquet à bord de la Station spatiale internationale, le 29 juillet 2021 (illustration). — ESA/NASA–T. Pesquet/Cover-Imag

Depuis son tout premier séjour dans l’espace, Thomas Pesquet régale ses abonnés sur les réseaux sociaux. Qu’il s’agisse de faits scientifiques ou d’anecdotes amusantes, l’astronaute aime partager son quotidien en apesanteur.

Ce dimanche, le nouveau commandant de la Station spatiale internationale ( ISS) a partagé un nouveau détail de sa vie quotidienne sur Twitter. L’astronaute français s’est amusé à montrer comment il pliait ses vêtements sans l’aide de la gravité. « Tuto rangement ! », annonce Thomas Pesquet.

Pas de linge à laver sur l’ISS

« On peut tout à fait plier à peu près correctement des vêtements en apesanteur », ajoute l’astronaute, qui dévoilait récemment le contenu de ses placards de cuisine avec humour. « Les objets ne se transforment pas en ressort bondissant sans cesse dans tous les sens. »

Comme l’explique Sciences & Avenir relayé par le HuffPost, l’ISS ne dispose pas de machine à laver. Un tel équipement dans l’espace « serait une véritable usine à gaz dont on préfère se passer », explique l’astronaute français Jean-François Clervoy. Le linge est entreposé dans un cargo ravitailleur qui sert de poubelle et qui est envoyé vers l’atmosphère terrestre pour s’y désintégrer une fois plein.