Un œuf pondu par une tortue géante au temps des dinosaures a été analysé

ETUDE L’œuf est aussi gros qu’une balle de tennis et sa coquille est six fois plus épaisse que celle d’un œuf de poule

20 Minutes avec agence
— 
L'œuf a été pondu au temps des dinosaures (illustration).
L'œuf a été pondu au temps des dinosaures (illustration). — Pixabay / M W

Il avait été découvert par un agriculteur dans la province de Henan (Chine) en 2018. Un œuf fossilisé de tortue géante a fait l’objet d’une étude dont les conclusions ont été publiées ce mercredi 18 août dans la revue spécialisée Proceedings of the Royal Society B et relayées par Live Science et Geo. Cet œuf, aussi gros qu’une balle de tennis, a la particularité d’être très épais, sa coquille d’1,8 millimètre étant six fois plus épaisse que celle d’un œuf de poule.

« C’est plus grand que les œufs de la plupart des tortues vivantes, et juste un peu plus petit que les œufs des tortues des Galápagos », a décrit Darla Zelenitsky, coauteur de l’étude et professeure agrégée de paléobiologie à l’Université de Calgary (Canada). D’après les estimations, l’œuf aurait été pondu il y a environ 90 millions d’années, ce qui signifie que ces tortues ont vécu en même temps que les dinosaures.

Un embryon préservé

Il s’agit là d’une découverte rare, d’autant que l’embryon de l’œuf a été particulièrement bien préservé. Seule une petite partie de la coquille a été cassée, ce qui semble indiquer que le processus d’éclosion avait débuté. L’analyse de ce fossile a ainsi permis aux scientifiques d’estimer que la tortue qui avait pondu cet œuf avait une carapace d’environ 1,6 mètre de long.

Ces tortues géantes, connues sous le nom de « Nanhsiungchelyid », se seraient finalement éteintes il y a 66 millions d’années, en même temps que les dinosaures. « L’espèce n’a pas réussi à s’adapter aux changements climatiques et à la chute des températures qui ont suivi la fin du Crétacé », a expliqué la chercheuse.