Vous voulez envoyer un message vers l’ISS ? C’est possible grâce au projet HUMANS

ESPACE Les messages seront gravés sur un disque de 15 cm grâce à la nanotechnologie et envoyés vers l’ISS lors d’une prochaine mission

20 Minutes avec agence
L'ISS, prise en photo depuis une capsule Soyouz après son départ de la station, en 2018.
L'ISS, prise en photo depuis une capsule Soyouz après son départ de la station, en 2018. — HO / NASA/Roscosmos / AFP

« Accroître la représentation mondiale dans l’espace ». Voici l’objectif des étudiants du Massachusetts Institute of Technology (MIT) avec le projet HUMANS. Ces derniers veulent envoyer des sons et messages humains dans l’espace, vers la Station spatiale internationale pour être plus précis, rapporte Numerama.

« Aujourd’hui, après un an d’une pandémie qui nous a tous frappés à travers le monde, l’humanité a plus que jamais besoin d’unité. Nous souhaitons envoyer un nouvel "enregistrement de nos voix" à la station spatiale internationale (ISS). Cette fois, ce n’est pas destiné aux extraterrestres, mais à nous-mêmes », peut-on lire sur le site internet dédié au projet.

Un portail pour enregistrer vos messages

Les responsables font ici référence au Voyager Golden Record, un disque de cuivre envoyé dans l’espace à bord des sondes Voyager, en 1977. Il contenait des photos d’êtres humains, les coordonnées spatiales de la Terre ou encore des morceaux de musique. A cette époque, le but était clairement d’envoyer une « représentation » de l’humanité à d’éventuels extraterrestres.

Ici, l’ambition est donc simplement de représenter la diversité du monde dans l’espace. N’importe quel internaute peut donc enregistrer un message oral ou écrit sur le portail dédié à l'opération. « Nous voulons inviter le monde entier à soumettre un message sur le site Web de notre projet (…) en expliquant ce que l’espace représente pour vous et pour l’humanité dans votre langue maternelle », explique Maya Nasr, à l’origine de HUMANS aux côtés de Lihui Lydia Zhang.

« Créer un symbole d’unité »

Tous les contenus seront ensuite gravés sur un disque de 15 cm grâce à la nanotechnologie et envoyé dans l’ISS lors d’une prochaine mission.

« Notre objectif est d’utiliser l’art et la nanotechnologie pour créer un symbole d’unité qui favorise la représentation mondiale dans l’espace et sensibilise à la nécessité d’élargir l’accès au secteur spatial dans le monde entier », confie Maya Nasr. L’envoi des messages est ouvert durant tout l’été.