Ça y est, à bord du Virgin Galactic, Richard Branson vient d'atteindre l'Espace

VOYAGE EXPRESS Comme convenu, le milliardaire le Britannique a décollé pour l'espace dans un vaisseau de Virgin Galactic qui devrait atteindre 80 km d'altitude

20 Minutes avec AFP
— 
Le milliardaire britannique Richard Branson accueilli à son arrivée à Spaceport America dans le Nouveau-Mexique, le 11 juillet 2021, quelques heures avant de se rendre dans le cosmos à bord d'un vaisseau spatial Virgin Galactic.
Le milliardaire britannique Richard Branson accueilli à son arrivée à Spaceport America dans le Nouveau-Mexique, le 11 juillet 2021, quelques heures avant de se rendre dans le cosmos à bord d'un vaisseau spatial Virgin Galactic. — Patrick T. FALLON / AFP
Ça y est. Le vaisseau de Virgin Galactic, transportant le milliardaire britannique Richard Branson, deux pilotes et trois autres passagers, a atteint l'espace, vient d'annoncer l'entreprise de tourisme spatial.
La limite marquant le début de l'espace est située selon les Etats-Unis à 80 km d'altitude. A cette hauteur, le ciel passe peu à peu du bleu profond au noir de l'infini spatial: il est possible de flotter en apesanteur et d'admirer la courbure de la Terre. Le vaisseau ne doit rester dans l'espace que quelques minutes, avant de redescendre en planant.

La limite marquant le début de l'espace est située selon les Etats-Unis à 80 km d'altitude. A cette hauteur, le ciel passe peu à peu du bleu profond au noir de l'infini spatial: il est possible de flotter en apesanteur et d'admirer la courbure de la Terre. Le vaisseau ne doit rester dans l'espace que quelques minutes, avant de redescendre en planant.

Ça y est. Le vaisseau de Virgin Galactic, transportant le milliardaire britannique Richard Branson, deux pilotes et trois autres passagers, a atteint l'espace, vient d'annoncer l'entreprise de tourisme spatial.
La limite marquant le début de l'espace est située selon les Etats-Unis à 80 km d'altitude. A cette hauteur, le ciel passe peu à peu du bleu profond au noir de l'infini spatial: il est possible de flotter en apesanteur et d'admirer la courbure de la Terre. Le vaisseau ne doit rester dans l'espace que quelques minutes, avant de redescendre en planant.

Un rêve de longue date

Richard Branson avait décollé vers 8h40 (heure locale - 16h30 heure française) depuis la base Spaceport America, dans l’Etat américain du Nouveau-Mexique, sous les yeux de son ami Elon Musk. L’équipage a pris place dans un avion porteur qui a gagné en altitude pendant environ 50 minutes avant de larguer le vaisseau accroché sous lui, qui a alors allumé son propre moteur jusqu’à atteindre l’espace.


Ça y est. Le vaisseau de Virgin Galactic, transportant le milliardaire britannique Richard Branson, deux pilotes et trois autres passagers, a atteint l'espace, vient d'annoncer l'entreprise de tourisme spatial.
La limite marquant le début de l'espace est située selon les Etats-Unis à 80 km d'altitude. A cette hauteur, le ciel passe peu à peu du bleu profond au noir de l'infini spatial: il est possible de flotter en apesanteur et d'admirer la courbure de la Terre. Le vaisseau ne doit rester dans l'espace que quelques minutes, avant de redescendre en planant.

Un rêve de longue date

Richard Branson avait décollé vers 8h40 (heure locale - 16h30 heure française) depuis la base Spaceport America, dans l’Etat américain du Nouveau-Mexique, sous les yeux de son ami Elon Musk. L’équipage a pris place dans un avion porteur qui a gagné en altitude pendant environ 50 minutes avant de larguer le vaisseau accroché sous lui, qui a alors allumé son propre moteur jusqu’à atteindre l’espace.


Richard Branson rêve depuis toujours de ce premier voyage dans l'Espace et a fondé il y a 17 ans sa propre entreprise (Virgin Galactic) pour y arriver. Par cette première expédition, le Britannique espère ainsi faire décoller pour de bon l’industrie naissante du tourisme spatial. Mais aussi battre Jeff Bezos, en remportant le titre de premier milliardaire à franchir cette ultime frontière grâce au vaisseau d’une compagnie qu’il a lui-même fondée.
Jeff Bezos
Richard Branson rêve depuis toujours de ce premier voyage dans l'Espace et a fondé il y a 17 ans sa propre entreprise (Virgin Galactic) pour y arriver. Par cette première expédition, le Britannique espère ainsi faire décoller pour de bon l’industrie naissante du tourisme spatial. Mais aussi battre Jeff Bezos, en remportant le titre de premier milliardaire à franchir cette ultime frontière grâce au vaisseau d’une compagnie qu’il a lui-même fondée.

Décollage prévu vers 16h30

L’autre grand rival du fondateur d’Amazon, le patron de SpaceX Elon Musk, a d’ailleurs annoncé sur Twitter qu’il assisterait au décollage dimanche. « J’irai te voir et te souhaiter tous mes voeux de réussite », a-t-il lancé à Richard Branson. Des milliardaires se sont déjà rendus dans l’espace dans les années 2000 mais à bord de fusées russes.

Le rôle officiel de Richard Branson durant le voyage : tester et évaluer l’expérience que vivront les futurs clients. A cause des conditions météo sur place, le décollage a été retardé d’une heure et demie, a annoncé Virgin Galactic tôt dimanche matin.