Normandie : Des archéologues remettent en cause la découverte d’une grotte « préhistorique »

HISTOIRE L’emplacement de la grotte n’a pas été dévoilé afin d’éviter d’éventuelles dégradations

20 minutes avec agence
Une grotte paléolithique à Vallon-Pont d'Arc (Ardèche).
Une grotte paléolithique à Vallon-Pont d'Arc (Ardèche). — /SIPA

La découverte d’une grotte en Normandie fait débat au sein de la communauté des archéologues. En mai, Jean-Pierre Watté, l’ancien conservateur du musée du Havre et le spéléologue Jean-Claude Staigre ont signé un article scientifique révélant la présence de dessins vieux de 14.000 ans sur les parois de la cavité. Des experts estiment cependant que la nature exacte des traces reste à déterminer, explique Le Point.

« Les clichés des gravures rupestres que j’ai vus ne me permettent pas d’affirmer qu’ils sont bien d’une main humaine », a commenté Boris Valentin, spécialiste de la préhistoire. Selon lui, il s’agirait plutôt de marques de griffures laissées par des blaireaux. Un archéologue anonyme a quant à lui déclaré qu’il y avait « quelque chose de louche dans la manière dont les découvreurs ont orchestré leur communication ».


Une expertise scientifique est en cours

Jean-Pierre Watté et Jean-Claude Staigre affirment toutefois que ces gravures constituent des « manifestations artistiques [du] Paléolithique supérieur final » et évoquent des « dessins finement gravés, sans superpositions ». Pour eux, les figures rappellent celles trouvées dans deux autres grottes préhistoriques de Seine-Maritime, à Gouy en 1956 et à Orival en 1976.

Le site fait actuellement l’objet d’une expertise scientifique qui aurait été confiée à l’ancien directeur du Centre national de la préhistoire, rapporte également Le Point. L’emplacement de la grotte n’a par ailleurs pas été précisé afin d’éviter d’éventuels dégâts causés par des curieux en attendant que les autorités ne protègent correctement le site.