Starlink : Le service Internet de SpaceX a déjà reçu 500.000 précommandes

SATELLITES SpaceX a récemment reçu l'autorisation de placer ses satellites Starlink en orbite très basse, à 540 km de la Terre

20 Minutes avec agence

— 

Starlink, le réseau internet de SpaceX, a été lancé en version beta en octobre 2020.
Starlink, le réseau internet de SpaceX, a été lancé en version beta en octobre 2020. — Geeko

Disponible en version beta depuis octobre 2020, Starlink compte déjà 10.000 utilisateurs test. Le service d’accès à Internet comptabiliserait même plus de 500.000 précommandes selon les dernières informations de SpaceX, rapporte L’Usine Digitale.

Ce mardi, une fusée Falcon 9 a lancé en orbite basse 60 satellites supplémentaires pour alimenter le réseau. Le service, développé depuis six ans par l’entreprise d’Elon Musk, a pour objectif de proposer une connexion Internet très rapide dans les régions où les moyens de télécommunication terrestres sont impossibles à mettre en place.

Un réseau toujours en développement

Il s’agissait du dixième lancer de satellites Starlink de 2021, et du 26e lancer au total. 1.300 satellites sont aujourd’hui en orbite basse pour alimenter le réseau. Fin avril, SpaceX a de plus reçu l’autorisation de la FCC (Federal Communications Commission) d’envoyer 2.814 satellites supplémentaires sur une orbite bien plus basse qu’auparavant, à 540 km d’attitude.

Cela pourrait permettre aux ingénieurs de Starlink de remédier à la lenteur du réseau, bien plus fréquente depuis l’ouverture de la bêta. Le débit global devrait augmenter et s’améliorer au fur et à mesure. Malgré les difficultés rencontrées, Elon Musk a affirmé sur Twitter que l’ensemble des 500.000 commandes pourront être honorées.

Toujours en développement, Starlink permet de recevoir une connexion Internet depuis l’espace grâce à une parabole vendue 499 dollars. L’abonnement coûte quant à lui 99 dollars par mois.