Perseverance : Alors que le rover trace sa route sur Mars, comment se portent ses yeux et ses oreilles ?

ESPACE Trois semaines après l'atterrissage réussi de Perseverance sur Mars, un premier bilan de santé de son instrument phare SuperCam est dressé ce mercredi en direct sur YouTube

B.C.

— 

Une des photos de Mars prise par Navcam, la caméra placée sur le mât du rover Perseverance.
Une des photos de Mars prise par Navcam, la caméra placée sur le mât du rover Perseverance. — NASA JPL/Caltech

Le 18 février dernier, Perseverance posait ses roues sur Mars. Avant de se lancer tête baissée à la recherche de traces de vie passée sur la planète rouge, les ingénieurs de la Nasa et du Cnes ont vérifié les premiers jours les fonctions vitales du rover. Et pour l’heure, cette batterie de tests a permis de valider les fonctions d’imagerie, avec l’envoi des premières photos du sol rocheux, mais aussi sa capacité à bouger puisqu’il a déjà parcouru plusieurs mètres sur le cratère Jezero.

Son bras fonctionne aussi normalement et l’activité de ses sept instruments a été testée. Parmi eux, on trouve SuperCam, celui que l’on définit comme le « couteau suisse » des scientifiques. Un bijou de technologies dont le premier bilan de santé sera dévoilé ce mercredi soir à 17 h 30  par le Cnes en direct sur YouTube. Une conférence accessible à tous, pour que chacun puisse prendre le pouls de ses courts états de service.

SuperCam équipé du premier micro scientifique sur Mars

Il doit rapidement réaliser ses premiers tirs lasers sur la roche, ceux qui vont permettre d’analyser leur composition chimique et de détecter des traces de vie fossile.

Grâce à son imageur, il pourra photographier les cibles. Mais cet instrument made in France ne sera pas que les yeux de Perseverance, il sera aussi ses oreilles puisque SuperCam est équipé du tout premier microphone scientifique à pouvoir écouter Mars.