L'atterrissage de Perseverance sur Mars comme si vous y étiez — 20 Minutes

ESPACE

Perseverance sur Mars : La Nasa dévoile une vidéo de l’atterrissage et capture du son martien pour la première fois

C'est la première fois que la descente vers la surface de Mars est filmée, et le résultat est au niveau des espérances

Sept minutes de terreur pour la Nasa, et sept minutes d’émerveillement pour l’humanité. Lundi, l’agence spatiale américaine a dévoilé une vidéo historique de l’atterrissage de son rover Perseverance sur Mars. C’est la première fois que la descente vers la planète rouge est filmée. Au final, tout a fonctionné sauf le micro, avec un problème de transmission qui n’enlève rien à l’exploit.

Perseverance embarquait sept caméras pour capturer l’approche finale de Mars sous tous les angles. On voit tour à tour le déploiement du parachute supersonique, qui lui permet de ralentir de plus de 1.600 km/h à 320 km/h. Puis vient la séparation du bouclier thermique qui protégeait le rover des frictions de l’atmosphère, avec des températures infernales atteignant 1.300 degrés. Alors que l’ordinateur de bord cherche un site idéal pour atterrir, on peut admirer des dunes et le relief du cratère de Jezero, une zone de près de 50 km de diamètre qui abritait sans doute un lac il y a 3,5 milliards d’années.

Le son des vents martiens

Dans un moment périlleux, l’étage de descente abaisse le rover jusqu’à la surface de Mars via plusieurs câbles. Le panache des rétrofusées est invisible à l’oeil nu mais on peut voir leur souffle qui chasse le sable. Et puis la salle de contrôle explose de joie au moment du touchdown. L’étage de descente peut remonter et aller s’écraser un peu plus loin.

Perseverance, qui a déjà envoyé plusieurs jolies photos, se mettra au travail dans les prochaines semaines. Le rover doit notamment prélever des échantillons de sol argileux pour, peut-être, détecter des traces de vie passée. Mais il faudra attendre que ces tubes soient ramenés sur Terre par une mission future pour y être analysés, si tout va bien dans une dizaine d’années. En attendant, Perseverance a, pour la première fois, enregistré le son des vents martiens. Fermez les yeux, montez le son et écoutez : vous êtes sur Mars.