Perseverance sur Mars : Atterrissage réussi pour le rover, sa quête de la vie passée peut commencer

ESPACE Le rover a même envoyé une première photo de la planète rouge quelques secondes après son atterrissage

20 Minutes avec AFP

— 

Atterrissage réussi pour le rover Perseverance sur Mars — 20 Minutes

Ils l’ont fait ! Le rover Perseverance a atterri sur le sol martien après sept mois de voyage, a confirmé ce jeudi la Nasa, après une périlleuse descente de sept minutes dans l’atmosphère martienne. Une réussite éclatante pour l’agence spatiale américaine qui marque le début d’une mission de plusieurs années à la recherche de traces de vie.

« Atterrissage confirmé ! », s’est exclamée Swati Mohan, en charge du contrôle des opérations. Dans la salle de contrôle du Jet Propulsion Laboratory, à Pasadena en Californie, les équipes présentes ont explosé de joie. Ils ont immédiatement été félicités par Joe Biden, mais aussi Emmanuel Macron.

Un premier cliché en noir et blanc

La Nasa a immédiatement communiqué une image prise par le rover sur place. « Bonjour le monde. Ma première vue sur la maison qui sera la mienne pour toujours », a tweeté le compte officiel du rover pour accompagner l’extraordinaire image en noir et blanc, sur laquelle on peut voir l’ombre du véhicule projetée au sol.

Lors d'une conférence de presse, la Nasa a expliqué qu'elle espèrait partager une photo de la descente ce week-end, puis une vidéo en haute résolution dès lundi. Perseverance embarque 23 caméras dont sept qui étaient activées lors de l'approche finale.

Le cratère de Jezero, dont les scientifiques pensent qu’il contenait il y a 3,5 milliards d’années un lac, était le site d’atterrissage le plus périlleux jamais tenté par la Nasa. Perseverance sera chargé d’y collecter des preuves de vie ancienne sur Mars.

Une descente périlleuse

Après une entrée dans l’atmosphère à 20.000 km/h, les frictions avec l’air ont fait monter la température du vaisseau jusqu’à 1.300 °C. Le rover était protégé par un bouclier thermique, qui n’a été largué qu’après l’ouverture d’un immense parachute supersonique. Huit rétrofusées ont fini de le ralentir avant qu’il ne déploie ses six roues, suspendu le long de câbles jusqu’au contact avec le sol.

Les équipes de la Nasa vont passer les prochains jours à vérifier que le rover et ses nombreux équipements de pointe n’ont pas été endommagés et fonctionnent correctement. Perseverance est seulement le cinquième rover à fouler le sol martien. Depuis le premier, en 1997, ils sont tous américains, et l’un d’eux, Curiosity, est toujours en activité ailleurs sur la planète rouge.

Les premiers prélèvements de roche par Perseverance devraient commencer cet été. Les tubes scellés devront ensuite être rapportés sur Terre par une future mission, dans les années 2030, afin d’être analysés.