Egypte : Un scanner détermine les causes de la mort du pharaon Séqénenrê Taa II

ARCHEOLOGIE Séqénenrê Taa II aurait été tué lors d’une « cérémonie d’exécution » après avoir été fait prisonnier sur un champ de bataille

20 Minutes avec agences

— 

Un sarcophage (illustration).
Un sarcophage (illustration). — Pixabay / Denis Doukhan

Le pharaon Séqénenrê Taa II est mort au combat. C’est en tout cas ce qu’ont pu déterminer des scientifiques égyptiens après avoir passé aux rayons X sa momie vieille de plus de 3.600 ans. Leur étude a été publiée ce mercredi dans la revue Frontiers of Medicine.

Surnommé « le Courageux », ce pharaon a régné sur l’Egypte près de 1.600 ans avant notre ère, durant la XVIIe dynastie (-1625 à -1549). Il a notamment dirigé les troupes égyptiennes contre les envahisseurs asiatiques Hyksôs, premiers étrangers à avoir conquis le Delta du Nil.

Tué lors d’une « cérémonie d’exécution »

Depuis des décennies, les chercheurs ont tenté de déterminer les circonstances du décès de ce roi dont la momie – découverte à la fin du XIXe siècle et conservée au Caire – porte des marques visibles de blessures au visage. S’appuyant notamment sur des images en trois dimensions, la nouvelle étude menée par l’archéologue Zahi Hawass et la professeure de radiologie à l’Université du Caire Sahar Salim, suggère que le pharaon a été tué par ses adversaires lors d’une « cérémonie d’exécution ». Il aurait ainsi été fait prisonnier sur le champ de bataille, a indiqué un communiqué du ministère égyptien des Antiquités.

L’analyse d’armes (hache, lance et poignards) ayant appartenu aux Hyksôs a indiqué leur « compatibilité avec les blessures » de la momie et de nouvelles contusions, jusqu’alors dissimulées par le travail des embaumeurs, ont été découvertes. Par ailleurs, grâce à l’étude attentive de l’ossature du pharaon, les scientifiques égyptiens ont estimé qu’il « était âgé de 40 ans au moment de son décès ».