Mexique : Une magnifique sculpture d’aigle mise au jour dans un temple aztèque

ARCHÉOLOGIE C'est le plus grand élément archéologique jamais retrouvé au sein des ruines du Templo Mayor de Mexico

20 Minutes avec agence

— 

Fouilles archéologiques (illustration).
Fouilles archéologiques (illustration). — VALINCO/SIPA

Des archéologues ont mis au jour une sculpture remarquable au pied des ruines du Templo Mayor, à Mexico. Il s’agit d’un bas-relief représentant un aigle, rapporte Geo.

Cette découverte a été faite en 2019 par les experts du Templo Mayor Project de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH). Mais les archéologues ont préféré attendre d’avoir bien dégagé la pièce pour annoncer la nouvelle. « C’est une pièce magnifiquement gravée qui montre les grands mystères que le Templo Mayor a encore à révéler », s’est réjoui le ministre de la Culture mexicain dans un communiqué.

Préservé de la destruction des Espagnols au XVIe siècle

Sculpté dans une roche rouge du nom de tezontle, le bas-relief était localisé sur l’axe central d’une sorte de chapelle dédiée au dieu Huitzilopochtli. Plus d’une soixantaine d’éléments similaires ont été retrouvés jusqu’à présent dans le Templo Mayor mais il s’agit du plus grand élément mis au jour : le bas-relief fait en effet plus d’un mètre de long pour 70 cm de large.

Cette pièce représentant un aigle royal, animal associé à la guerre et aux sacrifices dans la culture aztèque, a été sculpté au XVe siècle. Au fil des ans, elle a été recouverte par d’autres structures. Cela explique pourquoi les Espagnols qui ont détruit le temple pyramidal au XVIe siècle n’ont pas entamé ce bas-relief.