Le mosasaure en question s'attaquait à des proies bien plus grandes que lui. (Illustration)
Le mosasaure en question s'attaquait à des proies bien plus grandes que lui. (Illustration) — Pixabay / M W

FLIPPANT

Maroc : Une nouvelle espèce de mosasaure aux dents acérées a été découverte

Les spécificités morphologiques de la mâchoire du "Xenodens calminechari" n’avaient jamais été observées chez d’autres reptiles éteints ou actuels

Des chercheurs ont découvert une nouvelle espèce de mosasaure ayant évolué 72 à 66 millions d’années avant notre ère, durant la période du crétacé. Le lézard aquatique baptisé Xenodens calminechari par les spécialistes a été identifié grâce à une découverte de fossile au Maroc. A la différence des autres reptiles qu’il côtoyait, il était doté de dents particulièrement tranchantes, précise une étude sur le sujet publiée dans Cretaceous Researchsamedi.

Les auteurs français, néerlandais et britanniques des travaux comparent ces dernières à la mâchoire d’un requin. Xenodens signifie d’ailleurs « dents étranges » en grec et calminechari veut dire « comme une scie » en arabe, explique Geo. La spécificité morphologique de cette nouvelle espèce montre la grande diversité qui régnait au sein des mosasauriens et leur capacité d’adaptation.

Un gisement de phosphate

Les dents du reptile permettaient à ce dernier d’arracher des morceaux de chair à des proies vivantes ou à des cadavres. Même si son alimentation reste sujette à débat, le Xenodens calminechari pouvait en tout cas s’en prendre à des animaux bien plus grands que lui.

Ce mosasaure évoluait dans une vaste zone marine correspondant en partie à l’emplacement actuel du Maroc. Les restes de l’animal ont été retrouvés par les paléontologues dans un des gisements de phosphate du pays. Ces derniers recèlent d’ailleurs de nombreux fossiles.