SpaceX : Elon Musk espère envoyer des hommes sur Mars « peut-être dans quatre ans »

ESPACE Le projet repose notamment sur l’avancée du développement du vaisseau Starship de SpaceX, qui pourrait effectuer son premier vol orbital non-habité l’an prochain

20 Minutes avec agence

— 

La planète Mars en 2001, vue par le télescope Hubble.
La planète Mars en 2001, vue par le télescope Hubble. — N.A.S.A./SIPA

Elon Musk s’est dit « extrêmement confiant » ce lundi quant à la possibilité d’envoyer des hommes sur Mars d’ici 2026 grâce à un vaisseau conçu par SpaceX. Le PDG de l’entreprise spécialisée dans les vols spatiaux assure que ce but pourrait être atteint « peut-être dans quatre ans si on a de la chance ». Avant que les astronautes ne voyagent vers la planète rouge, différentes étapes seront cependant nécessaires, explique CNBC.

« Nous voulons y envoyer un véhicule non-habité dans deux ans », a ainsi annoncé Elon Musk, qui s’exprimait dans le cadre d’une cérémonie retransmise en ligne depuis Berlin. Le fantasque milliardaire n’a pas modifié ses objectifs puisqu’il évoquait déjà en 2016 l’éventualité de faire atterrir des humains sur Mars « dans les dix années à venir ». Il avait cependant mentionné « une quantité énorme de risques ».

A bord de Starship

Les astronautes prendraient place à bord du vaisseau en acier inoxydable Starship de SpaceX. L’engin est à un stade de développement qui demande encore « des centaines de missions » avant qu’il puisse transporter des passagers, avait précédemment indiqué Elon Musk. Le dirigeant souhaite donc voir ses employés travailler à l’avancée du programme Starship « de manière radicale et immédiatement », a-t-il écrit dans un email en juin dernier.

SpaceX avait dévoilé le prototype de la fusée en septembre dernier et espérait alors réussir un tout premier vol orbital avant mars 2020. L’objectif visé pour cette étape est désormais courant 2021. Un vol d’essai à une altitude de 15 kilomètres est prévu dans les jours à venir après deux tests déjà effectués à des hauteurs bien moins élevées.