Espace : Détecté en avril, le premier sursaut radio rapide se répète dans la Voie lactée

ASTRONOMIE Les scientifiques souhaitent désormais identifier la source mais aussi voir si ces signaux sont semblables à ceux détectés en dehors de la Voie lactée

20 Minutes avec Agence

— 

Un sursaut rapide a été détecté pour la première fois dans la Voie lactée en avril dernier.
Un sursaut rapide a été détecté pour la première fois dans la Voie lactée en avril dernier. — Josef FitzGerald-Patrick//SIPA

En avril 2020, un sursaut rapide a été détecté pour la première fois au sein de la Voie lactée. Lundi 16 novembre, des scientifiques ont indiqué dans un article publié dans la revue Nature Astronomy qu’il s’était répété, rapporte Numerama. Il s’agit de rafales lumineuses associées à des ondes radio, d’une durée de l’ordre de quelques millisecondes observées par les astronomes.

Si les sources de ces sursauts rapides sont inconnues, les scientifiques avaient nommé « SGR 1935+2154 » celui observé en avril dernier, le premier à l’intérieur de notre galaxie. Il était également le premier à être associé à la présence d’un magnétar, soit des étoiles à neutrons qui possèdent un champ magnétique très puissant.

Trouver la source

Avec la répétition de ce sursaut rapide, les scientifiques veulent maintenant en apprendre davantage. Ils souhaitent notamment analyser s’il est semblable à ceux détectés en dehors de la Voie lactée et parvenir à identifier le processus à l’origine de cette source. D’ailleurs, les spécialistes pensent que les signaux perçus pourraient provenir de processus physiques différents, au sein d’un même magnétar.

« La détection d’un plus grand nombre de sursauts radio de SGR 1935+2154, ainsi qu’une caractérisation plus détaillée de ses niveaux d’activité, peuvent aider à comprendre s’il s’agit vraiment d’une source de sursauts radio rapides, d’une nature physique similaire à celles des sources de sursauts radio rapides extragalactiques (répétés) », ont expliqué les scientifiques dans l’article publié.