Rocket Lab veut récupérer ses lanceurs de fusée grâce à des hélicoptères

ESPACE La récupération des lanceurs de fusée permet d’économiser des millions de dollars aux entreprises spatiales

NewsGene
— 
Tir d'une fusée (illustration).
Tir d'une fusée (illustration). — /NEWSCOM/SIPA

Rocket Lab, une entreprise spatiale privée, va initier mi-novembre un vol de test pour essayer de récupérer ses lanceurs afin de les réutiliser plus tard. Une première pour ce concurrent de SpaceX, qui fait déjà revenir ses lanceurs sur Terre depuis des années, rapporte Presse-Citron relayant une information de TechCrunch.

Le vol, qui verra s’élancer une fusée Electron à six étages, devrait avoir lieu aux alentours du 16 novembre, en fonction des conditions météo. Le test était initialement prévu pour le 17e vol de l’entreprise mais a été avancé.

Un dispositif différent de celui de SpaceX

A la clé, ce sont des millions de dollars d’économies. Plutôt que de se perdre en mer, les lanceurs, qui représentent 80 % du coût total d’une mission spatiale, pourront désormais être récupérés. Pour ce faire, Rocket Lab a opté pour une technique différente de celle de SpaceX.

Les lanceurs de l’entreprise d’Elon Musk reviennent seuls sur Terre grâce à leurs propres moteurs, qui assurent une descente à une vitesse contrôlée. Mais au vu de la taille relativement petite de ses lanceurs, Rocket Lab ne peut pas faire de même. Ce sont donc des hélicoptères qui récupéreront les lanceurs en pleine chute.

Tester d’abord la descente

De petits propulseurs permettront d’orienter les lanceurs afin de les faire rentrer dans l’atmosphère avec un minimum de dégâts. Une série de parachutes s’ouvriront ensuite pour ralentir la chute des lanceurs jusqu’à une vitesse permettant leur récupération par des hélicoptères.

En avril, Rocket Lab a conduit un test durant lequel un étage de fusée a été récupéré avec succès au moyen d’un hélicoptère. Mais pour le vol de mi-novembre, l’entreprise spatiale se contentera d’évaluer l’état du lanceur lors de son atterrissage afin de peaufiner tout le processus, précise Business Insider.