Station spatiale internationale : Les astronautes utilisent un sachet de thé pour trouver une fuite

ASTUCE Les astronautes de l’ISS ont réussi colmater une fuite d’air, présente depuis plus d’un an, grâce à un procédé ingénieux

20 Minutes avec agence

— 

La station spatiale internationale (ISS), à 400 kilomètres de la Terre.
La station spatiale internationale (ISS), à 400 kilomètres de la Terre. — RANDY BRESNIK / NASA / AFP

En septembre 2019, une fuite d’air avait été détectée au sein de la Station spatiale internationale (ISS). Pas de quoi inquiéter la Nasa jusqu’à cette année en tout cas. Depuis quelques semaines, la fuite semblait devenir de plus en plus importante. Les astronautes ont donc été chargés de trouver son origine, rapporte Numerama. Ils y sont parvenus jeudi 15 octobre, et d’une manière originale.

Les feuilles montrent la direction

Bien que la vie de l’équipage ne soit pas directement en danger, il devenait nécessaire de mieux contrôler l’atmosphère de la station. Le module le plus vétuste de l’ISS, le russe, a rapidement été pointé du doigt. Pour savoir où se situait précisément la fuite, les astronautes ont extrait des feuilles de thé d’un sachet et les ont libérées dans le module. Ces dernières ont été suspendues en microgravité et observées par les cosmonautes à l’aide d’un appareil.

Les photos et les vidéos enregistrées montrent « précisément la direction dans laquelle l’air est aspiré par la fuite d’air », décrypte le Russe Anatoly Ivanishin, un membre de l’ISS. La fissure découverte dans la coque du module a été colmatée avec du ruban adhésif adapté.

Solution temporaire

Il s’agit là d’une solution temporaire, le temps que du matériel adapté soit acheminé. Pour l’instant, la pression de l’air continue de baisser dans la station, mais dans une moindre mesure. Une autre fuite pourrait donc exister.

A noter que dans la nuit de mardi à mercredi, les toilettes, le système de réchauffage de la nourriture et un support en oxygène sont tombés en panne, précise Numerama. Encore une fois, les astronautes sont parvenus à tout réparer.​