Trois paires de trous noirs sur le point de fusionner ont été repérés par des chercheurs

ESPACE Seuls 0,3 % des quasars déjà identifiés par des scientifiques abritent deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

20 Minutes avec agence

— 

Sur cette première image historique d'un trou noir, on peut observer le disque d'accrétion autour du trou noir au centre de la galaxie M87.
Sur cette première image historique d'un trou noir, on peut observer le disque d'accrétion autour du trou noir au centre de la galaxie M87. — EHT

Des scientifiques chargés d’observer plusieurs galaxies ont découvert pas moins de trois quasars doubles, à savoir des paires de trous noirs supermassifs en train de fusionner. Il s’agit d’un phénomène tellement unique qu’il est déjà très rare d’en observer dans l’espace en un seul exemplaire.

Le phénomène de fusion apparaît lorsque deux trous noirs absorbent de la matière simultanément. « Au fur et à mesure que l’univers croît de façon hiérarchique, les galaxies subissent parfois des fusions majeures les unes avec les autres », indiquent les auteurs de l’étude, publiée ce mercredi dans The Astrophysical Journal, rapporte Numerama.

Deux quasars doubles jamais observés auparavant

Les fusions en question sont délicates à repérer à cause de la luminosité extrême qu’elles dégagent. La lumière peut empêcher une bonne observation et passer pour le rayonnement classique d’un trou noir. Parmi les quasars (région entourant un trou noir supermassif) déjà répertoriés, seul 0,3 % hébergerait deux trous noirs supermassifs proches de la fusion.

Les astronomes sont d’autant plus fiers de leur improbable découverte que deux des trois quasars doubles qu’ils ont identifiés n’avaient jusque-là jamais été observés. Ils espèrent désormais que leur étude des caractéristiques des quasars doubles leur permettra d’en apprendre davantage sur le développement des trous noirs supermassifs et des galaxies où ils grandissent.