SpaceX : Les deux astronautes américains Behnken et Hurley doivent quitter l’ISS le 1er août

ESPACE C’est un retour inédit pour SpaceX et sa capsule Dragon, après un décollage (inédit aussi) réussi le 30 mai dernier

20 Minutes avec AFP

— 

Bob Behnken et Doug Hurley, le 30 mai 2020 lors de leur deuxième tentative de décollage (réussie!).
Bob Behnken et Doug Hurley, le 30 mai 2020 lors de leur deuxième tentative de décollage (réussie!). — JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Ils ont enfin leur billet retour ! Le 30 mai, les deux astronautes américains qui s’étaient envolés vers la Station spatiale internationale (ISS) à bord du premier vol habité de la capsule Dragon de SpaceX, étaient partis pour une durée indéterminée. La Nasa a indiqué ce vendredi qu’ils devraient revenir sur Terre le 1er août.

Dans le détail, la Nasa vise « le 1er août pour le départ du vaisseau Dragon Endeavour de SpaceX de la Station spatiale », a tweeté Jim Bridenstine. « L’amerrissage est prévu le 2 août. La date exacte dépendra de la météo. » Bob Behken et Doug Hurley ont été lancés le 30 mai de Floride par une fusée SpaceX, devenant les premiers astronautes à être acheminés vers la Station spatiale par une société privée, sous contrat avec la Nasa.

Un retour inédit pour Dragon

Le vol a aussi marqué le premier vol habité lancé depuis les Etats-Unis depuis 2011, quand les navettes spatiales ont été arrêtées. Depuis, les Américains voyageaient à bord de fusées russes. A terme, Dragon emmènera régulièrement dans l’ISS quatre astronautes à la fois, issus de la Nasa et des agences spatiales partenaires (Canada, Japon, Europe, et potentiellement Russie). Le Français Thomas Pesquet s’entraîne actuellement aux Etats-Unis pour probablement prendre place dans un vol de Dragon en 2021.

Ce sera la première fois que Dragon effectue le voyage de retour sur Terre avec des hommes à bord. L’an dernier, elle avait accompli cette mission à vide et sans incident. La rentrée atmosphérique testera la résistance du bouclier thermique. Ensuite, de grands parachutes ralentiront la descente, avant un amerrissage dans l’Atlantique, au large de la Floride. C’est la même méthode que pour les anciennes capsules Apollo dans les années 1960 et 1970.