Espace : La Nasa et Virgin s'associent pour proposer des vols touristiques vers l’ISS

EN ORBITE Grâce à ce partenariat, Virgin fera son entrée dans le secteur des vols spatiaux tandis que la Nasa capitalisera sur le potentiel commercial et scientifique de l’ISS

20 Minutes avec Agence

— 

Virgin Galactic et la Nasa ont signé un accord pour l’organisation de vols spatiaux privés.
Virgin Galactic et la Nasa ont signé un accord pour l’organisation de vols spatiaux privés. — RANDY BRESNIK / NASA / AFP

Virgin Galactic et la Nasa ont signé ce lundi un accord pour l’organisation de vols spatiaux privés à destination de la Station spatiale internationale (ISS). L’entreprise de Richard Branson commercialisera les places auprès de touristes fortunés. Le projet permettra par ailleurs à l’agence spatiale américaine de développer une « activité commerciale » autour de l’ISS, explique un communiqué de Virgin Galactic relayé par The Verge.

« La Nasa fait face à une demande grandissante d’utilisation de l’ISS dans le cadre de la recherche et du développement scientifique et technologique […] et des collaborations internationales », indique la publication. Les liaisons gérées par le groupe Virgin pourraient donc être « des expéditions pour des personnes privées » mais aussi « des missions de recherche scientifiques soutenues par des gouvernements ».

Un programme de formation pour les futurs astronautes

Par la voix de son PDG George Whitesides, Virgin Galactic se félicite du partenariat, qui donnera à l’entreprise l’occasion de faire fonctionner sa plateforme de vols spatiaux mais qui ouvrira également les portes de ses infrastructures d’entraînement spatial à la Nasa et d’autres agences. Virgin Galactic a d’ailleurs déjà commencé à mettre à profit ses capacités de formation.

Un programme de « préparation des futurs astronautes » a été conçu par la société afin d’aider les clients de ses vols commerciaux à s’acclimater aux conditions qu’ils rencontreront en orbite. « Nous sommes fiers de partager cette vision pour contribuer à développer de nouveaux débouchés dans l’économie spatiale », commente George Whitesides.

Cette collaboration signe aussi l’arrivée de Virgin Galactic dans le secteur des vols spatiaux, constate The Verge. L’entreprise se concentrait en effet depuis une quinzaine d’années sur le développement et la commercialisation de vols suborbitaux ne dépassant pas une altitude de 90 kilomètres.