Espace : Plus de 30 civilisations seraient capables de communiquer avec la Terre dans notre galaxie

EXTRATERRESTRES Une nouvelle approche a permis à des astrophysiciens d’aboutir à une évaluation plus précise concernant le mode de vie des extraterrestres potentiels et leur éloignement

20 Minutes avec Agence

— 

Notre galaxie pourrait abriter 36 civilisations extraterrestres intelligentes.
Notre galaxie pourrait abriter 36 civilisations extraterrestres intelligentes. — ESA/HUBBLE & NASA / AFP

Notre galaxie pourrait abriter 36 civilisations extraterrestres dont l’intelligence suffisamment développée rendrait possible une communication avec d’autres mondes. Des astrophysiciens expliquent avoir employé un nouveau mode de calcul pour arriver à cette estimation. Depuis 1961 et l’équation créée par l’astronome Frank Drake, sept critères étaient pris en compte dans l’évaluation du nombre de peuples capables d’échanges à travers la voie lactée, explique The Guardian.

Des spécialistes de l’université de Nottingham (Royaume-Uni) rapportent dans une étude publiée ce lundi dans The Astrophysical Journal avoir affiné le processus de calcul. Ils ont pour cela utilisé des données et des hypothèses indisponibles dans les années 1960. « En gros, nous sommes partis du principe qu’une forme de vie intelligente pourrait apparaître sur d’autres planètes de la même manière qu’elle est apparue sur la Terre », résume Christopher Conselice, co-auteur de l’étude. « Donc sur une durée de plusieurs milliards d’années, l’évolution naturelle veut que la vie soit automatiquement apparue ».

Des créatures proches des Terriens

Le chiffre 36 vient d’un affinage scientifique de la fourchette initiale, qui estimait qu’entre 4 et 211 civilisations étaient susceptibles de communiquer. Les calculs des astrophysiciens britanniques vont encore plus loin. Leurs projections leur font par exemple dire qu’une éventuelle prise de contact d’une civilisation extraterrestre avec les humains ne peut se produire avant au moins 6.120 ans.

Le plus proche de ces mondes se trouverait en effet à 17.000 années-lumière de notre planète. Les auteurs des travaux scientifiques ont aussi un avis sur la façon de vivre de ces créatures communicantes venues d’une autre planète de la voie lactée. Ces dernières auraient ainsi des points communs avec l’existence des Terriens. « Nous ne serions pas incroyablement choqués en les découvrant », avance Christopher Conselice.