SpaceX a envoyé avec succès deux astronautes dans l'espace, une première historique

ESPACE Le lancement du premier vol habité de SpaceX vers la Station spatiale internationale a finalement eu lieu ce samedi à 21h22

20 Minutes avec AFP

— 

Le décollage de SpaceX à Cape Canaveral le 30 mai 2020.
Le décollage de SpaceX à Cape Canaveral le 30 mai 2020. — David J.Phillip/AP/SIPA

C’est historique ! Une première ! Malgré un ciel menaçant et après un premier faux départ, la capsule spatiale SpaceX  a finalement décollé de Cap Canaveral en Floride ce samedi à 21h22, sous les yeux de dizaines de milliers de personnes installés le long des plages de la zone.

« C’est incroyable », a réagi Donal Trump. Le président américain, qui assistait depuis le centre spatial Kennedy en Floride au lancement de la fusée SpaceX, a prévenu qu’il ne s’agissait que « du début ». « De vrais génies, personne ne fait cela comme nous », a-t-il estimé, ajoutant que les prouesses des Etats-Unis dans l’espace seraient « l’une des choses les plus importantes que nous ayons jamais faites ».

Décollage réussi

Les astronautes américains Bob Behnken et Doug Hurley se sont envolés du centre spatial Kennedy en Floride à bord d’une fusée SpaceX, première société privée à se voir confier par la Nasa une mission aussi prestigieuse et risquée. Dans un rugissement entendu à des kilomètres à la ronde sur le littoral de Floride, une fusée Falcon 9 de la société fondée par Elon Musk a décollé à 21h22, et les premières minutes du vol se passaient sans encombre, selon la retransmission en direct de la mission par la Nasa.

Le premier étage de la fusée s’est détaché comme prévu après deux minutes de vol, alors qu’elle fusait vers le ciel à près de 4.000 km/h, tandis que le second étage continuait de propulser la capsule Crew Dragon vers sa destination, la Station spatiale internationale. Ce faisant, une caméra a retransmis l’intérieur de la capsule en direct, montrant les deux hommes attachés dans leurs sièges pendant leur ascension supersonique.

« Séparation Dragon confirmée », a annoncé le directeur de lancement. « Félicitations pour ce premier voyage habité pour Falcon 9, c’était incroyable », a dit l’astronaute Doug Hurley, commandant du vaisseau alors que Dragon filait déjà à 27.000 km/h, à environ 200 km d’altitude. Les deux hommes atteindront l’ISS dimanche.

Un nouveau modèle économique

La mission peut sembler un pas modeste dans l’exploration spatiale : « Bob » et « Doug » n’iront ni sur la Lune ni vers Mars​, seulement dans la vieille station spatiale, à 400 km de la Terre, où Russes et Américains et d’autres vont et viennent depuis 1998.

La Nasa, pourtant, y voit une « révolution », car SpaceX va redonner aux Etats-Unis un accès à l’espace, low-cost, moins cher que ses programmes précédents. Pour trois milliards accordés depuis 2011, SpaceX a entièrement développé un nouveau taxi spatial et promis à sa cliente six allers-retours vers l’ISS.

« Elon Musk a apporté au programme spatial américain la vision et l’inspiration qui nous manquaient depuis neuf ans, depuis la fin des navettes spatiales. Il est brillant », a loué le patron de la Nasa, Jim Bridenstine, vendredi.