Aérospatiale : La Chine prévoit de lancer sa première sonde vers la planète Mars en juillet

ESPACE Le pays qui investit des milliards d'euros dans son programme spatial, lancera en juillet sa première mission en direction de la planète rouge

20 Minutes avec AFP

— 

Ici le robot perseverance envoyé par les Etats-Unis vers la planète Mars et qui devrait s'y poser en février 2021
Ici le robot perseverance envoyé par les Etats-Unis vers la planète Mars et qui devrait s'y poser en février 2021 — Handout / NASA / AFP

La Chine a le regard tourné vers l’espace. La China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC) a annoncé qu’elle allait lancer en juillet une sonde et un petit robot téléguidé vers la planète Mars. C’est la première fois que le pays envoie quelque chose sur cette planète.

Baptisée « Tianwen » («Questions au ciel »), la mission chinoise a trois objectifs : placer en orbite martienne une sonde, la faire atterrir sur la planète rouge, puis téléguider à la surface un robot pour y mener des analyses.

Lancement de satellites et des hommes sur la Lune

La sonde n’arrivera pas à destination avant 2021, car la distance entre la Terre et Mars est au minimum de 55 millions de kilomètres. Or, il faut environ sept mois pour la parcourir.

Ce projet dans l’espace n’est pas le seul initié par la Chine dernièrement. Le pays investit des milliards d’euros dans son programme spatial : il lance des satellites, prévoit d’envoyer des hommes sur la Lune, et vient, courant mai, de lancer un nouveau vaisseau.

« Tianwen » croisera-t-il « Perseverance » ?

Le pays asiatique n’est pas le seul sur le créneau des missions martiennes. Les Etats-Unis, qui ont déjà envoyé quatre véhicules exploratoires sur Mars, doivent lancer entre juin et août leur cinquième (nommé « Perseverance »). Il devrait arriver vers février 2021.

Les Emirats arabes unis vont lancer le 15 juillet la première sonde arabe en direction de la planète rouge, depuis le Japon. En revanche, la mission russo-européenne ExoMars, victime de difficultés techniques aggravées par l’épidémie de Covid-19 et qui espérait lancer cet été un robot vers Mars, a été reportée à 2022.