Un ventilateur volant pour affaiblir les cyclones

Yaroslav Pigenet

— 

 
  — WIPO

Taper dans l'œil d'un cyclone serait un bon moyen de le calmer: c'est en partant de ce principe qu'un groupe de physiciens américains a déposé un brevet décrivant une toute nouvelle méthode pour affaiblir, voire désagréger les ouragans en formation.

Bang dans l'oeil

Les cyclones sont d'immenses machines qui s'alimentent de l'air chaud et humide remontant de l'océan et qui transforment l'énergie thermique absorbée en énergie cinétique sous forme de vents et de précipitations destructrices. Pour enrayer ces machines naturelles, Arkady Leonov et Atanas Gagov de l'université d'Akron (Etats-Unis) proposent tout simplement de souffler dessus... à l'aide du «bang!» d'avions passant le mur du son.

Chasseurs d'ouragans

Leur invention est protégée par un brevet international décrivant «une méthode pour réduire, atténuer ou éliminer complètement les cellules cycloniques via l'effet déstabilisant des bangs supersoniques générés par un ou plusieurs jets». Le procédé consiste à envoyer des avions volant à contre courant dans l'œil d'un cyclone: les perturbations mécaniques engendrées par les jets et leur bang dans la structure interne de la cellule cyclonique seraient (selon les inventeurs) suffisantes pour affaiblir la tempête. Contacté par 20minutes.fr, Arkady Leonov reconnaît que cette méthode, issue de ses travaux théoriques en géophysique des fluides, «n'a encore jamais été testée, mais qu'elle pourrait être implémentée facilement avec quelques chasseurs F-4».

Ventilo nucléaire

L'idée de détruire les ouragans en les «soufflant» n'est pas nouvelle: Edward Teller, le père de la bombe H, avait même suggéré dans les années 1950 de larguer des bombes atomiques dans l'oeil des cyclones pour les anéantir. Une idée qui n'a heureusement jamais été testée... «L'énergie dégagée par une explosion thermonucléaire serait certes comparable à l'énergie cinétique générée par un ouragan», explique Arkady Leonov. «Mais le vrai problème était de trouver comment détruire un cyclone par une méthode à basse énergie, bon marché et peu polluante.»