Espace : La Nasa veut construire des télescopes géants directement en orbite

ASTRONOMIE L'agence spatiale américaine travaille sur un nouveau projet de télescope géant, dont les miroirs seraient construits et assemblés directement dans l'espace  

NewsGene

— 

Le télescope Hubble a fêté ses 30 ans cette année.
Le télescope Hubble a fêté ses 30 ans cette année. — NASA

Alors que le télescope Hubble vient de fêter ses 30 ans, la Nasa continue de développer de nouveaux instruments d’observation toujours plus poussés. Début mai, l’agence spatiale américaine a annoncé sur son blog le financement de plusieurs nouveaux projets d’envergure. Parmi eux, la construction d’un télescope géant sur la face cachée de la Lune, un projet signé du roboticien Saptarshi Bandyopadhyay.

Un télescope assemblé directement dans l’Espace

Ce futur télescope à ultra grande longueur d’onde, baptisé Lunar Crater Radio Telescope, serait capable de capter des signaux très faibles voyageant à travers l’espace. Ce nouvel appareil pourrait ainsi nous permettre de mieux observer l’univers.

Contrairement à un radiotéléscope classique, la structure de cet appareil géant serait directement assembléeen orbite. Pour cela, la Nasa pourrait faire appel à la technique ALD (Atomic Layer Deposition), ou dépôt de couches atomiques. Celle-ci consiste à « fabriquer de très fines couches réfléchissantes à solidifier », précise la NasaDes « couches » de miroirs qui seraient ensuite assemblées sur l’appareil, directement en orbite.

Un projet subventionné par la NASA

« Nous pensons que la prochaine génération de télescopes de plus de 20 mètres de diamètre sera construite et assemblée en orbite. Au lieu de fabriquer les miroirs au sol, pourquoi ne pas les imprimer dans l’espace ? », a ainsi déclaré Vivek Dwivedi, ingénieur au Goddard Space Flight Center de la Nasa à Greenbelt.

Un télescope géant implanté sur la Lune et construit directement dans l’espace ? C’est peut-être pour bientôt. En tout cas, l’agence spatiale américaine y croit et vient d’accorder une subvention de 120.000 dollars pour le développement de ce projet.