L’urine des astronautes pourrait servir à construire… des bases lunaires

INSOLITE En mélangeant de l'urée à des matières premières présentes à la surface de notre satellite, la Nasa pourrait économiser l'envoi coûteux de matériaux de construction sur la Lune

20 Minutes avec agence
— 
Une photo de la Lune
Une photo de la Lune — CAPTURE

Les astronautes qui séjourneront dans la future base lunaire de la Nasa pourraient être amenés à utiliser leur propre urine en guise de matériaux de construction. Les ingénieurs de l’agence spatiale américaine cherchent en effet à limiter l’envoi très coûteux et délicat de marchandises sur notre satellite. Les ressources déjà présentes sur place seront donc à privilégier, explique Futura Sciences.

Le régolithe, c’est-à-dire la matière qui recouvre le sol rocheux de la Lune, fait partie des pistes étudiées. Mais des chercheurs norvégiens ont montré que ce composant poudreux est particulièrement prometteur s’il est mélangé à de l’urine. Dans une étude publiée en novembre dernier dans Journal of Cleaner Production, les spécialistes indiquent avoir utilisé du régolithe lunaire artificiel fabriqué par l’Agence spatiale européenne (ESA).

Ils ont obtenu une sorte de béton solide

En ajoutant 3 % d’urée à ce matériau, les scientifiques ont pu disposer d’un béton qu’ils ont utilisé pour imprimer des cylindres en 3D. Ces pièces ont été soumises à de nombreux tests destinés à évaluer leur solidité. Elles ont notamment été soumises à des températures extrêmes comme celles rencontrées sur la Lune et elles ont malgré tout gardé leur forme initiale et leur capacité à supporter des charges lourdes.

S’ils veulent poursuivre l’exploration de cette piste, les chercheurs vont devoir trouver comment extraire ce composant de l’urine humaine. Ils ont aussi la possibilité d’étudier les propriétés des autres substances contenues dans l’urine, dont l’eau. À la clé, des économies substantielles pourraient être réalisées puisque le transport de marchandise jusqu’à la Lune coûte 9.000 euros pour 500 grammes de cargaison.