Coronavirus : Pour que les enfants aient la tête ailleurs, le Cnes leur propose un petit coin d'espace

A LA MAISON Pour occuper les enfants, le Centre d’études spatiales partage ses idées de maquettes et autres activités spatiales

Béatrice Colin

— 

La maquette de l'ATV, vaisseau cargo spatial développé par l'Agence spatiale européenne pour ravitailler l'ISS.
La maquette de l'ATV, vaisseau cargo spatial développé par l'Agence spatiale européenne pour ravitailler l'ISS. — CNES
  • Pour occuper les enfants durant cette période de confinement, le Centre d’études spatiales poste depuis lundi des idées sur les réseaux sociaux.
  • De la maquette au quiz, on peut trouver sur ces sites dédiés des idées pour ne pas tourner en rond et avoir la tête dans les étoiles.

Un bouchon de bouteille en plastique, une épingle et un petit engrenage. Avec ces trois éléments, Rémi Lapeyre, ingénieur au Centre national d'études spatiales, arrive à créer le système d’amarrage qui permettra de relier le vaisseau cargo spatial ATV qui permet de relier et ravitailler la station spatiale internationale.

En dix minutes, ce spécialiste détaille sur une vidéo postée lundi sur Twitter les techniques pour y créer une maquette plus vraie que nature, avec des cure-dents, de l’alu et un tas de petites choses qu’on peut trouver chez soi. Le tout agrémenté d’infos sur le fameux ATV, à quoi il sert et comment il se branche à l’ISS à plus de 400 km au-dessus de nos têtes.

Ce tuto est le premier d’une série d’activités mise en ligne par le Cnes pour occuper les plus jeunes durant la période de confinement due au coronavirus.

Un site, plein d’infos et d’activités

« Nous nous sommes demandé comment nous pourrions participer. Toutes nos activités, que ce soit nos actions de sensibilisation ou nos projets éducatifs sont aujourd’hui touchées. Mais nous avons des outils existants et accessibles que nous pouvons partager, notamment dans le domaine du vol habité, du système scolaire ou encore du maquettage », explique Claire Edery-Guirado, chef du service éducation jeunesse au Cnes. A défaut de sortir son spatiobus, son équipe planche donc sur la meilleure façon de plonger la tête dans les étoiles.

Un travail de concert avec l’Agence spatiale européenne qui propose de faire un petit retour en arrière ce mardi et de revenir sur les pas de Rosetta et Philae grâce à un petit film animé.

Pour accéder à tout un tas d’informations sur l’espace, les 10-25 ans peuvent surfer sur le site jeunesse du Centre spatial et y trouver tout un tas de vidéos et d’informations passionnantes, sur Mars, des quiz sur la mission de Thomas Pesquet ou encore des animations qui décryptent l’impesanteur. Une petite révision pour les plus grands. Alors, à vos scaphandres numériques.