Une étoile qui ne « pulse » que d’un côté découverte par une équipe de chercheurs

ASTRONOMIE Si les scientifiques avaient envisagé que des étoiles ne puissent « battre » que d’un côté, c’est en tout cas la première fois que l’une d’entre elles est réellement observée

20 Minutes avec agence
Des étoiles (illustration).
Des étoiles (illustration). — (NASA)

Une équipe de scientifiques a réussi à observer pour la première fois une étoile qui ne « pulse » que d’un côté, c’est-à-dire que son cœur ne bat que d’un côté. C’est une publication de la revue Nature Astronomy, ce lundi, qui a révélé cette découverte, rapporte Numerama.


Si les chercheurs savaient depuis 40 ans que ce type d’objet existait, ils n’avaient pour le moment jamais réussi à l’observer. C’est désormais chose faite avec cet astre nommé HD 74423. La pulsation d’une étoile correspond à des variations périodiques de leur volume, qui se traduisent par des fluctuations de leur luminosité. Si les fluctuations peuvent normalement être observées de toutes parts, celles de HD74423 ne sont visibles que d’un côté.

« Unique à ce jour »

« Le mode de pulsation de HD 74423 est unique à ce jour, mais il doit exister une catégorie d’étoiles semblables […] », ont détaillé les scientifiques à l’origine de cette découverte. « Cette découverte est une impulsion pour en chercher davantage », ont-ils ajouté. Cette étoile se situe à 1.500 années-lumière de la Terre, dans la Voie lactée, et elle est 1,7 fois plus massive que le Soleil.

« Ce qui produit ces pulsations, c’est la naine rouge qui se trouve à sa droite sur l’image », décrypte Anthony Salsi, astrophysicien à l’Observatoire de la Côte d’Azur sur LCI. « Cette dernière met deux jours pour effectuer le tour de l’étoile centrale. C’est extrêmement rapide. Or, quand elle s’en approche, elle exerce une force gravitationnelle très puissante, qui a pour effet d’attirer une partie de la surface de son Soleil, causant cet effet de distorsion de manière périodique ». Désormais les chercheurs tentent de trouver d’autres étoiles qui ne pulsent que d’un côté.