Nasa : Un astéroïde composé d’or et de métaux précieux, évalué à près de 630 quintillions d’euros

ESPACE En tenant compte des cours actuels, « Psyche 16 » recèle 631 quintillions d’euros de matières précieuses, soit 84.000 milliards d’euros pour chaque terrien

20 Minutes avec agence

— 

illustration astéroïde.
illustration astéroïde. — HO / NASA / AFP

La Nasa va lancer en 2022 une sonde programmée pour s’approcher au plus près de l’astéroïde « Psyche 16 », d’ici 2026. Le corps céleste suscite la curiosité et l’engouement des spécialistes par rapport à sa valeur, qui est estimée à 700 milliards de mille milliards de milliards de dollars, soit 631 quintillions d’euros. L’aérolithe est en effet constitué d’or et d’autres métaux précieux en quantités astronomiques, indique CNews.

Découvert en 1852 par l’Italien Annibale de Gasparis, « Psyche 16 » ne peut devenir la propriété de qui que ce soit. Depuis 1967, le traité de Washington sur l’espace stipule qu’aucune organisation privée ou publique ne peut se prévaloir de la possession d’un corps céleste. Reste qu’aux États-Unis, le « Space Act » promulgué en 2015 « favorise le droit des citoyens américains à entreprendre l’exploration et l’exploitation commerciale des ressources spatiales ».

Analysé sous toutes les coutures

Une exploitation quelconque des ressources de l’astéroïde n’est de toute façon pas envisageable avant plusieurs dizaines de milliers d’années. En prenant en compte des cours actuels, la valeur du trésor que constitue « Psyche 16 » correspond à 84.000 milliards d’euros pour chacun des habitants de la terre.

Après son lancement depuis la Floride, la sonde de la Nasa passera à proximité de la planète Mars en 2023, avant d’atteindre « Psyche 16 » et de l’étudier sous toutes ses coutures. Une période de 21 mois d’analyses de l’astéroïde est prévue dans le programme de la mission. L’aérolithe sera cartographié et permettra de grandes avancées scientifiques : l’étude des noyaux de fer, l’analyse d’un élément entièrement constitué de métal et l’utilisation d’une nouvelle méthode d’encodage des informations en photons, à l’aide d’un laser.