Ariane 5: Succès pour le premier lancement de l’année

EN ORBITE 2020 devrait être une année faste avec les tirs inauguraux des fusées Ariane 6 et Vega C

20 Minutes avec AFP

— 

Le décollage d'Ariane 5, le 16 janvier 2020 à Kourou.
Le décollage d'Ariane 5, le 16 janvier 2020 à Kourou. — AFP

Ariane 5 démarre bien 2020. Pour sa première mission de l’année, le lanceur européen a réussi jeudi à placer en orbite deux satellites de télécommunications pour l’Europe, l’Inde et l’Afrique, a indiqué ArianeGroup. Ariane 5 a décollé à 18H05 heure locale (22H05 à Paris) depuis le centre spatial guyanais, à Kourou. La mission a duré 38 minutes.

Le 107e tir d’une Ariane 5

La fusée a placé en en orbite géostationnaire (36.000 km de la Terre) les satellites de télécommunications Eutelsat Konnect pour l’opérateur Eutelsat et GSAT-30 pour l’Agence spatiale indienne (ISRO), a précisé ArianeGroup. Il s’agit du 107e tir d’une fusée de ce type.

Eutelsat Konnect est un nouveau satellite « tout électrique », qui doit permettre à l’opérateur européen de proposer un accès à un débit maximal de 100 mégabits par seconde et contribuer à « réduire fortement la fracture numérique dans 40 pays en Afrique et 15 pays d’Europe de l’Ouest », a indiqué Arianespace. Conçu et réalisé par l’Agence spatiale indienne, GSAT-30 fournira des services de télévision, télécommunication et de diffusion sur tout le territoire indien, îles comprises.

Bientôt Ariane 6

« Ce premier lancement réussi ouvre une année particulière pour la filière Ariane », a souligné André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup. 2020 marque en effet l’année du « vol inaugural » d’Ariane 6, qui prendra peu à peu la relève d’Ariane 5 « d’ici 2023 », a-t-il ajouté. Surtout, « un nombre record de lancements » sera poursuivi cette année depuis le centre spatial guyanais, a annoncé, à l’issue des opérations, Stéphane Israël, le président exécutif d’Arianespace, la société de lancement.

L’année 2020 s’annonce donc comme une année charnière pour la société chargée de l’exploitation et de la commercialisation des lanceurs européens, qui célèbre ses 40 ans. Elle compte effectuer avant la fin de l’année les tirs inauguraux des nouvelles fusées Ariane 6 et Vega C. Arianespace compte aussi lancer plus de 300 satellites en 2020, soit la moitié de ce qu’elle a placé en orbite en 40 ans, à la faveur notamment du déploiement de la constellation OneWeb.