La fusée de Blue Origin réalise un nouveau vol avec succès, mais sans passager

ESPACE La fusée a atteint 104,5 km d’altitude, soit 4,5 km au-dessus de la frontière de l’espace

20 Minutes avec agences
Le lanceur de la capsule de l'entreprise Blue Origin d'Amazon, à la pointe du voyage touristique dans l'espace.
Le lanceur de la capsule de l'entreprise Blue Origin d'Amazon, à la pointe du voyage touristique dans l'espace. — HO / BLUE ORIGIN / AFP

Blue Origin a réalisé ce mercredi le douzième vol d’essai de sa fusée pour touristes. Le test s’est à nouveau déroulé sans passager, repoussant sans doute à 2020 les premiers vols commerciaux.

La fusée New Shepard de l’entreprise de Jeff Bezos a atteint une altitude de 104,5 km, soit au-dessus de la frontière de l’espace (100 km de hauteur). L’engin de 18 m a une capsule à son sommet, à bord de laquelle six passagers embarqueront un jour pour un voyage spatial de 10 minutes.


Virgin Galactic aussi sur le créneau

Testée depuis 2015, la fusée est réutilisable. Elle décolle d’un désert du Texas et atterrit à la verticale, tandis que la capsule redescend ralentie par trois grands parachutes. Celle de mercredi avait déjà volé cinq fois. Lors du dixième test, en janvier, une responsable commerciale de l’entreprise de 3.000 salariés avait dit que Blue Origin visait la fin de l’année pour un premier vol habité.

« Le moment où nous enverrons des gens dans l’espace se rapproche vite », a-t-elle redit ce mercredi, mais sans donner de date pour le premier vol habité. L’autre entreprise engagée dans la course au tourisme spatial est Virgin Galactic, avec un vaisseau en forme d’avion largué en altitude. Mais aucun vol avec passager n’a encore été réalisé. Les dirigeants ont plusieurs fois annoncé que l’ouverture des vols réguliers se ferait en 2020.