Une bactérie modifiée par des chercheurs se nourrit exclusivement de CO2

GÉNÉTIQUE La bactérie n’est pas encore autonome dans l’atmosphère ni très efficace, mais elle donne un peu d’espoir

20 Minutes avec agence

— 

Des émissions de CO2
Des émissions de CO2 — Caro / Oberhaeuser/SIPA

Il existe désormais une cellule qui consomme exclusivement du dioxyde de carbone. Des chercheurs de l’Institut scientifique Weizmann à Rehovot (Israël) ont modifié génétiquement une souche de la bactérie Escherichia coli (E. coli) afin qu’elle ne consomme que du CO2 pour survivre.

En 2016, ces chercheurs y étaient en partie parvenus. Mais la bactérie avait besoin à la fois de dioxyde de carbone et de pyruvate, le produit final de la glycolyse. Dans une nouvelle étude, publiée ce mercredi dans la revue Nature, ils déclarent cette fois avoir réussi leur pari, rapporte Futura-Sciences.

Un biocarburant pas polluant

Cette souche ne peut pour l’instant vivre qu’en laboratoire, où l’apport en CO2 est plus important que dans l’atmosphère. Par ailleurs, elle se développe nettement moins vite qu’une bactérie classique : il lui faut 18 heures pour se diviser et proliférer, contre seulement 20 minutes pour une bactérie classique.

La modification génétique de cette bactérie pourrait servir à l’avenir à créer des biocarburants ou à produire des aliments qui permettraient de réduire les émissions de CO2. « Il faudra quelques années avant de voir cet organisme appliqué », précisent cependant les chercheurs, cités par Futura-Sciences.