Cannes: Un satellite pour une double révolution électrique et du net

ESPACE Konnect, qui fonctionnera sans carburant pour amener Internet dans certaines régions, va sortir des usines de Thales Alenia space

Fabien Binacchi

— 

Le satellite partira pour Kourou, en Guyane, d'ici quelques jours
Le satellite partira pour Kourou, en Guyane, d'ici quelques jours — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • Un nouveau satellite s’apprête à sortir des salles blanches de Thales Alenia space, le fabricant installé à Cannes.
  • Konnect, qui fournira de l’Internet haut débit en Afrique et en Europe de l’Est, est le premier équipé de moteurs 100 % électriques.
  • La plateforme électrique « permet d’abord de réduire le poids de l’engin et donc le coût de lancement ».

Pour le moment, il reste encore dans son cocon cannois, au cœur des salles blanches de Thales Alenia Space (TAS). Mais d’ici quelques jours, le satellite de télécommunications Konnect rejoindra Kourou, en Guyane, pour sa mise en orbite.

Et c’est une petite révolution qui s’annonce. Ou plutôt deux. L’engin aux mensurations exceptionnelles devrait apporter Internet à tous dans une partie de l’Afrique et en Europe de l’Ouest. Et il sera aussi le tout premier du genre entièrement propulsé à l’électricité.

Réduire le coût du lancement

A priori lancé dans l’espace mi-janvier, dans la coiffe d’une fusée Ariane 5, le satellite sera alimenté par dix panneaux photovoltaïques, et rien que ça. « C’est une technologie qui permet d’abord de réduire le poids de l’engin et donc le coût de lancement », expliquait mardi sur place Yohann Leroy.

S’il confirme que la note est moins salée, le directeur général délégué d’Eutelsat, pour qui ce beau bébé de 3,6 t a été fabriqué près de la Croisette, refuse en revanche d’en préciser le montant.

« Si on n’innove pas, on perdra pied très rapidement »

Ce qui est certain, c’est que cette plateforme 100 % électrique, développée avec le concours de l’Agence spatiale européenne (Esa), permet à Thales Alenia space d’être en pointe dans un univers de plus en plus concurrentiel. « Si on n’innove pas, on perdra pied très rapidement », a d’ailleurs rappelé Jean-Loïc Galle, le PDG de TAS, qui avait également fait le déplacement.

Konnect devrait être opérationnel dès l’automne prochain pour permettre à Eutelsat de commercialiser des services d’accès Internet (jusqu’à 100 Mbps) dans des zones jusque-là coupées du monde.