Grèce : L’homme de Néandertal était présent sur l’île de Naxos bien plus tôt qu’on le pensait

ARCHÉOLOGIE « Nous avons rallongé l’histoire de l’île de 193.000 ans », a déclaré le directeur de l’équipe de chercheurs

20 Minutes avec agences

— 

L'île de Naxos, en Grèce (illustration).
L'île de Naxos, en Grèce (illustration). — Random_fotos/Flickr

Des chercheurs ont mis en évidence la présence de l’homme de Néandertal sur l’île de Naxos ( Grèce). C’est la première fois qu’il est possible de prouver une activité humaine en Egée bien antérieure à ce que la science envisageait jusque-là.

C’est le résultat d’une étude publiée ce mercredi dans la revue Science Advances. « Les données indiquent que l’humanité archaïque et moderne a accédé à l’Egée des dizaines de millénaires plus tôt » qu’envisagé jusqu’ici, indique les auteurs de l’étude.

200.000 ans d’ancienneté

Depuis 2013, cette équipe de chercheurs canadiens, grecs, français, serbes et américains pratique des fouilles dans une colline de 152 m au-dessus du niveau de la mer à l’ouest de l’île de Naxos. Ils ont découvert des grattoirs, pointes et autres outils de pierre conformes à ceux utilisés par l’homme de Néandertal.

Grâce à la datation paléodosimétrique, qui utilise l’effet de la radiation sur les minéraux, ils ont découvert que les hommes de Néandertal étaient présents dans la région « au plus tôt il y a 200.000 ans ». Ils auraient atteint l’île grâce à une baisse du niveau de la mer pendant une période de glaciation. « Jusqu’ici, le plus vieil endroit de Naxos était la grotte de Zas, datant de 7.000 ans », explique Tristan Carter, directeur du projet. « Nous avons rallongé l’histoire de l’île de 193.000 ans. »