Majorque : Une épave renfermant des amphores vieilles de 1.700 ans découverte

ARCHEOLOGIE A l’intérieur du navire du IIIe siècle, les spécialistes ont trouvé 93 amphores très bien conservées et parfois même scellées

20 Minutes avec agence

— 

Un plongeur. (Illustration)
Un plongeur. (Illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

En juillet dernier, des habitants de l’île de Majorque, au large de l’Espagne, ont repéré plusieurs morceaux d’amphore au fond de l’eau. Un événement en apparence anodin mais qui a donné lieu à une découverte bien plus spectaculaire : en fouillant la zone, des plongeurs archéologues ont mis au jour les restes d’un navire vieux de plus de 1.700 ans, rapporte Ouest-France jeudi.

Un ancien navire marchand du IIIe siècle

L’épave, longue de dix mètres, serait celle d’un navire marchand du IIIe siècle, l’époque de la Rome antique. A l’intérieur, les spécialistes ont trouvé 93 amphores très bien conservées, et parfois même scellées.

Selon les chercheurs, ces amphores auraient servi à transporter du vin, de l’huile d’olive et du garum, une sauce à base d’entrailles de poissons très prisée à l’époque.

L’hypothèse d’un naufrage par voie d’eau

Les scientifiques se sont également penchés sur les possibles raisons du naufrage. D’après leurs constatations, le navire aurait pu sombrer en raison d’une voie d’eau ouverte dans la coque, certainement après avoir heurté le fond ou des rochers. L’excellent état de préservation de l’épave exclut un naufrage violent lié à une tempête.

A terme, ces découvertes devraient être confiées à un musée de Majorque où les visiteurs pourront venir les admirer.