Brevets scientifiques : Les femmes ne représentent que 13 % des demandes

SOUS-REPRÉSENTATION Une nouvelle étude britannique pointe le manque de femmes dans les carrières scientifiques

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une scientifique, travaillant sur des roches
Illustration d'une scientifique, travaillant sur des roches — brendageisse/Pixabay

Malgré les efforts pour encourager la mixité, les femmes restent sous-représentées dans le domaine scientifique. Conséquence logique : les inventrices sont à l’origine de seulement 13 % des demandes de brevets déposées dans le monde, selon une étude de l’Office de la propriété intellectuelle au Royaume-Uni relayée ce mardi par la BBC.

L’étude révèle qu’entre 2013 et 2017, près de deux tiers des brevets déposés dans le monde ont été proposés par des hommes seuls, ou par des équipes 100 % masculines. Seuls 20 % des brevets ont été déposés par des équipes mixtes comprenant au moins une femme.

Trop peu de femmes scientifiques

Les femmes seules représentent à peine 4,5 % des demandes. Enfin, seulement 0,3 % des demandes de brevets ont été déposées par des équipes 100 % féminines, relève la chaîne britannique.

« Si nous voulons voir plus de femmes déposer des brevets, nous devons voir plus de femmes étudier les sciences à l’université et faire des carrières de recherche », recommande l’avocate Penny Gilbert. À juste titre, la spécialiste en propriété intellectuelle rappelle à la BBC que certains des plus grands inventeurs de l’histoire ont été des femmes : Marie Curie, Rosalind Franklin, ou encore Grace Hopper, inventrice de la programmation informatique.