La Nasa teste un télescope spatial qui pourra surveiller les exoplanètes

ESPACE Le telescope de la Nasa, baptisé WFIRST, permettra de voir plus loin et plus nettement les petits objets dans l'espace

20 Minutes avec agence

— 

Le télescope Wfirst sera lancé dans le milieu des années 2020. (Illustration)
Le télescope Wfirst sera lancé dans le milieu des années 2020. (Illustration) — Capture d'écran YouTube / NASA Goddard

Opérationnel depuis 1990, le télescope spatial Hubble fournit des images exceptionnelles de l’espace. Mais la Nasa veut faire mieux. L’agence spatiale américaine élabore un nouveau télescope plus perfectionné baptisé WFIRST, rapporte Presse-Citron​ ce lundi.

Cet appareil à infrarouge aura des missions comparables à celles d’Hubble. Mais il fournira des clichés plus précis grâce notamment à un champ de vision plus large. WFIRST pourra ainsi voir des images parfaites d’exoplanètes.

100 millions d’étoiles à surveiller

Les moyens ont été mis sur les capacités du télescope à percevoir la luminosité émise par les étoiles afin de mieux la canaliser. Grâce à ce que les spécialistes appellent des coronographes, WFIRST va pouvoir supprimer la lumière stellaire pour laisser apparaître des objets plus petits. L’instrument agit alors comme des lunettes de soleil ultra-puissantes.

A ce jour, 4.000 exoplanètes ont été détectées mais jamais directement. Grâce à ce nouvel outil, les astronomes pourront les isoler et étudier la composition de leur atmosphère. Le télescope, qui vient de valider ses premières phases de tests, aura beaucoup de travail. Il pourrait surveiller environ 100 millions d’étoiles. Il faudra toutefois attendre le milieu des années 2020 pour son lancement dans l’espace.