Borisov : Une comète interstellaire photographiée en couleurs, une première

ESPACE Les émissions de gaz qui forment la queue de cet objet céleste, détecté pour la première fois le 30 août dernier, permettent de le qualifier de comète

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une comète.
Illustration d'une comète. — O'Dell Dale/SUPERSTOCK/SIPA

L’observatoire Gemini d’Hawaï (Etats-Unis) a publié ce vendredi une photo en couleur de la toute première comète interstellaire (venant d’au-delà notre système solaire). Baptisé C/2019 Q4 ou Borisov, l’objet céleste a été photographié par le spectrographe d’un télescope, situé sur l’île de Maunakea.

Les astronomes américains l’ont repéré le 30 août dernier et ont pris les clichés dans la nuit du 9 au 10 septembre. L’image a été obtenue en combinant quatre prises de vues chacune issues d’une exposition de 60 secondes, explique l’observatoire de Gemini sur son site Internet.

Oumuama, fausse première comète interstellaire

Les taches bleues et rouges sont en fait des étoiles situées derrière la comète et dont l’aspect paraît allongé à cause de la rapidité de déplacement de Borisov. La queue, formée par les émissions de gaz derrière le passage de la comète, est également visible. C’est ce phénomène gazeux qui a permis de qualifier C/2019 Q4 de comète.

Oumuama, premier corps céleste observé et venant d’au-delà de notre système solaire, avait initialement été identifié comme une comète en octobre 2017. Mais son absence de queue avait poussé les spécialistes à le classer dans la catégorie des astéroïdes. Borisov n’est pas encore très facile à regarder. Elle se trouve en effet dans l’axe du Soleil et la luminosité altère l’observation. Les conditions devraient s’améliorer au cours des prochains mois.

BON PLAN : Bénéficiez de remises sur vos commandes avec un code promo Photobox