Le noir le plus profond jamais observé créé par erreur par des chercheurs du MIT

NOIR C'EST NOIR Constitué de nanotubes de carbone, ce matériau serait dix fois plus noir que tous les objets observés jusqu’à aujourd’hui

20 Minutes avec agence

— 

Le dôme du MIT, dans le Massachusetts.
Le dôme du MIT, dans le Massachusetts. — Charles Krupa/AP/SIPA

Grâce à une erreur, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont mis au point un matériau qui absorberait 99,995 % de la lumière entrante. Il s’agirait ainsi du noir le plus profond jamais observé jusqu’à présent, rapporte Siècle digital.

A l’origine, les chercheurs étudiaient comment augmenter les propriétés thermiques de nanotubes de carbone. En les alignant verticalement sur une feuille d’aluminium, ils ont été surpris par la couleur du matériau obtenu. Après avoir mesuré sa réflectance optique (la proportion de lumière réfléchie sur l’objet), ils ont compris qu’ils venaient de créer un « noir » exceptionnel.

Une application dans l’astronomie

Le matériau ainsi créé est dix fois plus noir que tous les autres jusqu’ici. « Comme la science évolue constamment, je suis persuadé qu’un jour, quelqu’un trouvera un matériau plus noir », témoigne Brian Wardle, du MIT. « Finalement, nous comprendrons peut-être comment créer un noir ultime. »

Cette découverte pourrait être utile dans le domaine de l’astronomie. Ce noir pourrait par exemple servir dans la construction des lentilles optiques des télescopes spatiaux, afin qu’ils puissent mieux repérer les exoplanètes. L’objet est actuellement présenté au public à la Bourse de New York. Pour cela, la matière a été appliquée sur un diamant de 16,78 carats.