Toulouse: Une mâchoire d'un rhinocéros vieux de 24 millions d'années découverte sur le chantier du métro

ARCHEOLOGIE La mâchoire animale a été trouvée mardi soir, au niveau de la station de métro Jean-Jaurès. Il s’agit probablement de celle d’un rhinocéros vieux de 24 millions d’années

Nicolas Stival

— 

La mâchoire retrouvée à 15 mètres de profondeur sur le chantier du métro appartiendrait à un rhinocéros préhistorique.
La mâchoire retrouvée à 15 mètres de profondeur sur le chantier du métro appartiendrait à un rhinocéros préhistorique. — Tisséo
  • Des ouvriers, travaillant sur le chantier d’agrandissement de la ligne A du métro de Toulouse, ont eu la surprise de découvrir une mâchoire animale.
  • La denture osseuse, trouvée à 15 mètres de profondeur à la station Jean-Jaurès, aurait appartenu à une espèce de rhinocéros vieille de 24 millions d’années.
  • Selon le maître d’ouvrage du chantier Tisséo Ingénierie, cette superbe trouvaille ne causera pas de retards dans les travaux, qui doivent s’achever à la fin de l’année.

Les ouvriers du chantier du métro de Toulouse ne sont pas prêts d’oublier l’incroyable soirée qu’ils ont vécue mardi soir. En plein terrassement d’une cage d’ascenseur au niveau de la station Jean-Jaurès, du côté de l’hôtel Citiz, ils sont tombés sur un curieux ossement, à 15 mètres de profondeur : une mâchoire animale d’environ 50 cm de long.

C’est un « vestige archéologique », d’après le maître d’ouvrage Tisséo Ingénierie. Il s’agirait en fait d'« une mâchoire de rhinocéros », et plus précisément celle d’un « diaceratherium » dépourvu de corne, un cousin préhistorique, selon Francis Duranthon, directeur du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, contacté par France Bleu Occitanie.

« Vu le terrain où il a été trouvé, il doit avoir 24 millions d’années » analyse le spécialiste, qui a pu voir des photos de la mâchoire découverte mardi soir.

Un climat subtropical voici 24 millions d’années

Cette belle trouvaille n’est pas une nouveauté dans la région. « On avait déjà trouvé, à la Vache, à 28 mètres de profondeur, dans un puits d’aération, un rhinocéros » sur le chantier de la ligne B du métro, explique Francis Duranthon.

Mais l’extraction de ce fossile vient confirmer qu’il y a 24 millions d’années Toulouse connaissait un climat subtropical, c’est-à-dire des étés chauds et humides et des hivers assez courts.

Une réunion d’experts ce jeudi matin

A la suite de cette découverte, les travaux ont été interrompus sur cette partie du chantier, avant de reprendre jeudi en fin de matinée. Tisséo Ingénierie assure qu’« il n’y aura pas d’impact sur le planning des travaux » car la mâchoire reposait « dans une zone de travaux non directement liée à l’extension du quai de la station ».

Le chantier « Ma Ligne A en XXL » consiste à augmenter la capacité de la ligne A (passant de 220.000 à 400.000 voyageurs par jour) en doublant les rames. Sa mise en service est prévue en décembre 2019.

Une réunion est prévue jeudi matin entre Tisséo Ingénierie, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) et le service archéologique de Toulouse Métropole pour étudier les suites à donner à cette belle découverte.