Rennes: L’Espace des Sciences aura la tête dans la lune tout l’été

CONQUÊTE SPATIALE La création originale Apollo sera projetée à partir de ce mardi au planétarium à l’occasion du 50e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la lune

Jérôme Gicquel

— 

Comme Buzz Aldrin, l'Espace des Sciences de Rennes va s'envoler vers la lune cet été.
Comme Buzz Aldrin, l'Espace des Sciences de Rennes va s'envoler vers la lune cet été. — Nasa
  • A l’occasion des 50 ans des premiers pas de l’Homme sur la lune, l’Espace des Sciences de Rennes propose tout l’été la création originale Apollo.
  • A l’aide d’images de synthèse, le projet explique dans le détail les différentes étapes de cette formidable épopée.
  • La création sera diffusée en continu le 21 juillet, jour anniversaire de la conquête de lune.

Si vous êtes fasciné par la lune, vous risquez d’être servi. L’astre mystérieux risque en effet de faire parler de lui ces prochains jours à l’occasion des 50 ans du premier pas de l’Homme sur la lune. Pour rendre hommage à Neil Amstrong et Buzz Aldrin, l’Espace des Sciences à Rennes a sorti le grand jeu avec une création originale, baptisée Apollo, qui sera projetée tout l’été au planétarium.

L’occasion tout d’abord pour l’équipe de scientifiques de tordre le cou aux fake news et théories du complot qui foisonnent quand on parle d’aventure spatiale. «C’est quand même dingue que certains remettent en cause encore aujourd’hui le fait que l’homme ait été sur la lune», indique Michel Cabaret, le directeur des lieux.

Le rôle méconnu des femmes dans la conquête spatiale

Plus que l’exploit en lui-même, la création s’attache surtout à expliquer comment la mission Apollo 11 s’est déroulée. «On a eu d’envie d’expliquer comment les astronautes s’étaient entraînés à terre, comment la fusée Saturn V avait manœuvré, comment s’était passé le retour sur terre», souligne Bruno Mauguin. Pour cela, le responsable du planétarium s’est livré à un véritable travail de titan en reproduisant minutieusement, à l’aide de supercalculateurs, toutes les étapes de la mission en images de synthèse.

La création rend également hommage au travail de l’ombre réalisé par les femmes dans cette aventure spatiale. «C’est grâce à elles que les hommes sont partis sur la lune. Elles étaient plusieurs centaines de mathématiciennes à se relayer tous les jours à terre pour calculer la trajectoire de la fusée», explique Priscilla Abraham, l’autre responsable du planétarium.

Une journée spéciale le 21 juillet

En toute fin de séance, qui dure une heure environ, les équipes du planétarium reviennent aussi sur les avancées scientifiques et technologiques qui ont découlé de cette aventure spatiale. «Cela va de la couche-culotte au revêtement des poêles en passant par le téléphone mobile ou la nourriture lyophilisée», énumère Bruno Mauguin.

Projetée dès cette semaine le mardi, mercredi, samedi et dimanche après-midi, la création Apollo sera par ailleurs diffusée en boucle toute la journée du 21 juillet, jour anniversaire de la conquête de la lune par les Américains. Walking on the Moon comme le chantait Sting, un tube qui clôture d’ailleurs joliment cette ambitieuse création de l’Espace des Sciences.