Qu’est venu faire l’astronaute américain Buzz Aldrin à Strasbourg?

ESPACE L’astronaute américain Buzz Aldrin, qui a posé le pied sur la Lune avec Neil Armstrong en juillet 1969, a décidé de faire un crochet par Strasbourg

Gilles Varela

— 

Buzz Aldrin. Strasbourg le 01 juillet 2019.
Buzz Aldrin. Strasbourg le 01 juillet 2019. — G. Varela / 20 Minutes
  • L’université d’été de l’Espace a été organisée par l’International space université (ISU) basée à Illkirch-Graffenstaden, lundi soir dans l’hémicycle de la salle du conseil de l'Eurométropole de Strasbourg.
  • Buzz Aldrin, le deuxième homme à avoir posé le pied sur la Lune lors de la mission Apollo 11 il y a tout juste 50 ans avec Neil Armstrong, s’est annoncé en dernière minute à la conférence.

Vous ne l’avez certainement pas vu, peut-être parce qu’il est passé vite, comme l’éclair. Rien d’étonnant pour celui qui a inspiré Buzz l'Eclair, le personnage du film d’animation Toy Story. Le célèbre  astronaute américain Buzz Aldrin, le deuxième homme à avoir marché sur la Lune lors de la mission Apollo 11 avec Neil Armstrong il y a 50 ans, a posé le temps d’une soirée sa combinaison à Strasbourg.

« Un moment absolument génial », a apprécié Robert Herrmann, président de l’Eurométropole assis à ses côtés mais aussi pour les 250 chanceux qui ont pu entendre sa voix rocailleuse et apprécier l’allure rock’n’roll et décontractée de ce space cowboy, âgé à présent de 89 ans. En effet, l’université d’été de l’Espace, organisée par l’International space university (ISU) basé à Illkirch-Graffenstaden, était accueillie par l’Eurométropole lundi soir dans l’hémicycle de la salle du conseil à Strasbourg.

Mais c’est Buzz Aldrin qui a créé la surprise, car sa présence n’était pas prévue. Alors qu’il était reçu dans la journée dans les locaux de l’ISU, l’astronaute séduit par Strasbourg a décidé de prolonger son court séjour et même de participer à cette rencontre avec le public. Reportant alors un voyage au Luxembourg où il devait intervenir.

Buzz Aldrin. Strasbourg le 01 juillet 2019.
Buzz Aldrin. Strasbourg le 01 juillet 2019. - G. Varela / 20 Minutes

Un panel de spécialistes

L’événement, ouvert au public, a permis aux passionnés de « l’au-delà » d’écouter astronautes, spationautes, et d’autres spécialistes, témoigner de leur expérience de l’espace, notamment à bord de l’ISS. Le public a également pu poser des questions à Jean-François Clervoy, spationaute français qui a notamment fait trois missions spatiales avec la NASA, ou bien encore l’italien Paolo Nespoli, spationaute de la NASA. Le tout coordonné par l’Allemand Volker Damann, médecin et enseignant de l’ISU, et qui a participé au programme médical de l’ISS. C’est ainsi qu’il a été évoqué par exemple des problèmes d’alimentation des voyageurs de l’espace. Une problématique qui doit être impérativement résolue avant même de pouvoir penser à faire un voyage sur Mars, a souligné Paolo Nespoli. Le tout imagé par des anecdotes et une histoire de salade cultivée dans l’ISS et qui ressemblait à du chewing-gum…

Questionné sur la planète où Buzz Aldrin aimerait se rendre si une opportunité lui était offerte, celui-ci a répondu à sa manière, avec le sourire. Après quelques explications « étoilées », la réponse est tombée. Vers l’infini et l’au-delà ? Espérait-on entendre dans la salle… Eh non, pas du tout. Il a simplement fini par répondre : « ici », sur la Terre. Sacré Buzz, trop fort…

Barack Obama retombe en enfance en recevant les héros d'Apollo 11