Mars: Une forte concentration de méthane enregistrée par le robot Curiosity

ESPACE Ces dégagements de méthane pourraient simplement être la conséquence de réactions géothermiques

20 Minutes avec agence

— 

Sur Mars, le robot Curiosity a creusé à la base du Mont Sharp, à l'intérieur du cratère de Gale.
Sur Mars, le robot Curiosity a creusé à la base du Mont Sharp, à l'intérieur du cratère de Gale. — NASA

Le petit robot Curiosity a mesuré ce mercredi dernier une très grande concentration de méthane sur Mars. Le phénomène intrigue les experts : la présence de méthane dans l’atmosphère pourrait être le signe d’une forme de vie microbienne, rapporte le New York Times relayé par FranceInfo.

Présent sur Terre à l’état naturel, le méthane est un gaz généralement produit par des êtres vivants. À titre d’exemple, les vaches et autres ruminants en produisent d’importantes quantités en digérant l’herbe. Mais ce gaz peut également provenir d’une réaction géologique, comme le rappelle Thomas Zurbuchen, chercheur de la Nasa.

La plus grande concentration de méthane jamais mesurée

« C’est une découverte extraordinaire, mais ça ne signifie pas pour autant qu’il y a de la vie », rappelle le scientifique sur son compte Twitter. « Une hypothèse est que le méthane sur Mars s’échappe d’anciens réservoirs sous-terrains. »

Pour l’heure, les scientifiques restent très prudents. La Nasa a temporairement délesté le robot de ses autres missions, afin de mener des analyses complémentaires sur cette découverte. Ce n’est pas la première fois que les scientifiques détectent la présence de méthane dans l’atmosphère de Mars. Ces 15 dernières années, ce gaz a été mesuré plusieurs fois.

En 2013, le robot avait ainsi mesuré un pic soudain de méthane dans l’atmosphère. Selon le New York Times, la concentration en méthane relevée la semaine dernière serait trois fois supérieure à celle relevée en 2013.