«Comet Interceptor»: La prochaine mission de l'ESA veut intercepter et étudier des comètes

ESPACE Le lancement de ces trois sondes est prévu pour 2028, mais la cible ne sera pas définie avant qu'elles ne soient en orbite

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une comète.
Illustration d'une comète. — O'Dell Dale/SUPERSTOCK/SIPA

Dans le cadre du programme « Fast », l’Agence spatiale européenne (ESA) a choisi sa prochaine mission parmi 23 propositions. Baptisée « Comet Interceptor », ce nouveau projet vise à lancer trois sondes qui pourront intercepter une comète ou un autre objet stellaire.

Au moment du lancement, aucune cible précise ne sera définie pour les trois sondes. Une fois en orbite, elles rejoindront alors une comète « fraîche », c’est-à-dire qui vient de rentrer dans le système solaire, afin de l’étudier sans qu’elle ait subi trop de modifications, détaille Le Journal du Geek.

Lancement prévu en 2028

Pour ce faire, les sondes attendront à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Une fois la cible identifiée, une cartographie en 3D de la comète ou de l’objet stellaire sera réalisée avant de passer à l’interception.

Cette mission doit permettre de mieux comprendre comment ces objets « se forment et évoluent dans d’autres systèmes stellaires », détaille l’ESA. Ce projet, d’un budget inférieur à 150 millions d’euros, est prévu pour 2028, soit la même année que la mise en orbite du futur télescope spatial Ariel.