La Nasa dévoile une carte inédite du ciel

ETOILES C'est en cherchant à comprendre les étoiles à neutrons que la Nasa a obtenu cette carte du ciel

L.Br.

— 

Image réalisée à partir des données de l'instrument Nicer, à bord de l'ISS.
Image réalisée à partir des données de l'instrument Nicer, à bord de l'ISS. — NASA/NICER

L’image ressemble à une carte des points lumineux sur la Terre, ou à une représentation des courants maritimes. En réalité, c’est une représentation inédite du ciel dévoilée par la Nasa le 30 mai. Une représentation de l’espace que l’on verrait, si nos yeux étaient sensibles aux rayons X.

Cette « photographie » a été produite en 22 mois par l’outil « Neutron star Interior Composition Explorer » (appelez-le « NICER »), embarqué à bord de la Station spatiale internationale (ISS), qui fait le tour de la Terre toutes les 93 minutes. L’appareil est sensible aux rayons X, qui sont, avec les rayons gamma les plus énergétiques du spectre électromagnétique, précise Futura Sciences.

Un GPS de l’espace

Sur l’image, les arcs représentent les trajectoires des particules à haute énergie, explique le site scientifique. A l’endroit où les courbes se rejoignent, on trouve les astres les plus violents de l’univers.

La principale mission de NICER est d’en savoir plus sur les étoiles à neutrons, des astres très compacts et très denses formés après l’explosion d’une étoile en fin de vie. Leur forme et leur matière restent un mystère pour les scientifiques. « Les pulsars, étoiles à neutrons en rotation rapide qui semblent "émettre" une lumière vive, conviennent parfaitement » à l’outil NICER, précise la Nasa.

« Même avec un traitement minimal, cette image révèle le Cygnus Loop, un vestige de supernova située à environ 90 années-lumière et âgée d’entre 5.000 et 8.000 ans », a déclaré Keith Gendreau, l’enquêteur principal de la mission au Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt dans le Maryland. « Nous construisons progressivement une nouvelle image du ciel grâce aux rayons X, et il est possible que les balayages nocturnes de NICER découvrent des sources d’énergie auparavant inconnues. » A terme, selon l’agence, cette technologie pourrait devenir un « GPS de l’espace » permettant de naviguer à travers le système solaire, et au-delà.