Starlink: Elon Musk assure que les satellites de SpaceX ne gêneront pas les astronomes

ESPACE Les premiers engins du réseau Starlink ont déjà généré un début de pollution lumineuse qui inquiète les astronomes

20 Minutes avec agence

— 

Le transit des satellites Starlink de SpaceX capturé par l'astronome amateur Marco Langbroek, le 24 mai 2019.
Le transit des satellites Starlink de SpaceX capturé par l'astronome amateur Marco Langbroek, le 24 mai 2019. — MARCO LANGBROEK

Depuis le lancement des 60 premiers satellites du réseau Starlink, les critiques pleuvent. Des images captées par un astronome néerlandais montrent un début de pollution lumineuse causés par les engins spatiaux de SpaceX, qui pourrait nuire à l’observation du ciel.

En réaction, Elon Musk a tenu à relativiser, rapporte Numerama. « Il y a déjà 4.900 satellites en orbite, que les gens remarquent environ 0 % du temps », a déclaré le PDG. « Starlink ne sera vu par personne à moins de regarder très attentivement et aura un impact d’environ 0 % sur les progrès de l’astronomie. »

Plus de satellites que d’étoiles visibles ?

Mais le milliardaire américain semble tout de même avoir entendu les critiques. « Nous ferons en sorte que Starlink n’ait aucun impact [négatif] sur les découvertes en astronomie », a ajouté Elon Musk. « Nous nous préoccupons beaucoup de la science. » SpaceX travaillerait selon lui déjà à réduire le pouvoir réfléchissant des satellites.

Le projet Starlink verra, à terme, le déploiement de 7.000 à 11.000 satellites de communications en orbite basse autour de la Terre. « Si SpaceX lance [tous ses satellites], ils seront plus nombreux que les étoiles visibles à l’œil nu », déplore Alex Harrison Parker, en charge du projet ESPRESSO (Exploration Science Pathfinder Research for Enhancing Solar System Observations).