«Artemis»: La mission lunaire de la Nasa a un nom, mais toujours pas assez d'argent

ESPACE L'agence américaine a besoin d'1,6 milliard de dollars en plus pour mener cette mission à temps

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de la pleine lune.
Illustration de la pleine lune. — Nasa/SIPANY/SIPA

La mission spatiale de la Nasa pour retourner sur la Lune en 2024 a un nom : Artemis. C’est ce qu’a annoncé ce lundi l’agence spatiale américaine, lors d’une conférence de presse téléphonique.

La Nasa en a profité pour demander une rallonge budgétaire de 1,6 milliard de dollars au Congrès. Selon Jim Bridenstine, administrateur de la Nasa, cet argent est nécessaire pour tenir le calendrier accéléré, financer la fusée et les véhicules spatiaux pour retourner sur la Lune.

Un délai raccourci

Artemis, fille de Zeus, est la « déesse de la Lune », a précisé Jim Bridenstine. Elle est aussi la sœur jumelle d’Apollon, Apollo en anglais, soit le nom du programme qui avait envoyé 12 astronautes américains sur la Lune de 1969 à 1972.

En mars, le gouvernement de Donald Trump a annoncé que les Américains retourneraient sur la Lune d’ici 2024, et non 2028 comme prévu auparavant. Ce voyage marquera les premiers pas d’une femme sur le satellite terrien.

Des milliards pour la Lune ?

Le budget annuel de la Nasa est d’environ 21,5 milliards de dollars. 4,5 milliards sont consacrés pour l’année 2019 à la méga-fusée SLS, au véhicule Orion et au développement de la future station en orbite lunaire. Il s’agit là de trois éléments indispensables au retour américain sur la Lune.

Alors que le chiffre de huit milliards supplémentaires par an était évoqué, Jim Bridenstine a répondu que ce montant était « bien au-dessus de ce qui était envisagé » par la Nasa. L’administrateur américain est toutefois incapable de dire combien coûtera la mission au total.