Agence spatiale européenne: Vous pouvez contribuer à élaborer les futures missions grâce à un sondage

ESPACE Jusqu’au mois de juin, l’Agence spatiale européenne (ESA) organise une grande consultation publique sur les programmes scientifiques des années à venir 

20 Minutes avec agence
— 
L'ESA a lancé un grand sondage sur ses futures missions (illustration).
L'ESA a lancé un grand sondage sur ses futures missions (illustration). — Pixabay / Qimono

Dans le cadre de « Voyage 2050 », le programme des missions qui auront lieu entre 2035 et 2050, l’Agence spatiale européenne (ESA) a décidé de consulter le public au travers d’un grand sondage. Chacun pourra s’inscrire jusqu’au mois de juin et donner son avis.

« Quelles sont, selon vous, les questions les plus essentielles auxquelles nos futures missions devraient s’attaquer dans le domaine des sciences spatiales ? », interroge ainsi l’agence dans un message publié sur son site ce lundi.

Aucune compétence spécifique requise

Parmi les domaines proposés, les participants pourront retrouver notamment la compréhension du Soleil, l’étude des étoiles ou encore l’analyse du fonctionnement de l’univers, entre autres, explique Numerama.

Pour répondre, il suffit de se créer un profil et d’indiquer son niveau d’intérêt pour les sciences spatiales avant de pouvoir évaluer différents domaines de recherches. « Le sondage n’exige aucune connaissance spécialisée (…) et il a été spécialement préparé pour guider les participants à travers une série de questions », indique l’agence spatiale.

« Nous souhaitons encourager le public »

L’ESA analysera ensuite les résultats « à des fins de recherche et d’évaluation, afin de comprendre votre point de vue sur les sciences spatiales et le programme scientifique de l’ESA ». L’objectif affiché est également d’impliquer les citoyens dans les travaux de l’agence qui est financée par les Etats membre de l’Union Européenne.

« Nous souhaitons encourager le public à s’approprier le programme de sciences spatiales et à s’y impliquer, c’est pourquoi nous voulons entendre le point de vue de chacun et choisir notre prochaine série de missions de manière ouverte et transparente », a déclaré Günther Hasinger, directeur des sciences à l’ESA. Une consultation avec la communauté scientifique est également menée en parallèle.