Le vaisseau spatial de Virgin Galactic a atteint 90 km d'altitude

DECOLLAGE Pour la première fois, une passagère a pris place vendredi dans la cabine : Beth Moses, responsable de Virgin Galactic pour l’entraînement des futurs clients

20 Minutes avec AFP

— 

Le SpaceShipTwo avant son décollage à Mojave, en Californie.
Le SpaceShipTwo avant son décollage à Mojave, en Californie. — HO / AFP

Le vaisseau de la compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic a de nouveau franchi la frontière de l’espace. Le vaisseau effectuait un vol d’essai ce vendredi en Californie. Commandé par deux pilotes, SpaceShipTwo a atteint 89,9 km. 

Le vaisseau avait franchi pour la première fois la limite arbitraire de 80 km en décembre (82,7 km), Richard Branson annonçant avec fanfare que c’était la première fois depuis la fin de la navette spatiale de la Nasa en 2011 qu’un appareil américain emmenait des humains dans l’espace. La convention internationale établit toutefois la frontière de l’espace plus haut, à 100 km, à la « ligne de Karman ».

Une passagère dans la cabine

« SpaceShipTwo, bienvenue à nouveau dans l’espace », a écrit Virgin Galactic, qui live-tweetait le vol, mais ne diffusait pas d’images en direct. Le vaisseau a atteint une vitesse de Mach 3.0 lors de son ascension. Il a atterri sans incident au spatioport du désert de Mojave. SpaceShipTwo est conçu pour emmener six passagers touristes, mais les essais ont pris des années de retard, notamment à cause de l'accident en plein vol qui a tué un copilote en 2014.

Richard Branson a dit le 7 février qu’il espérait que les essais soient suffisamment avancés en juillet prochain pour qu’il prenne lui-même place à bord. Avant d’emmener des touristes, Virgin Galactic veut être certaine que l’appareil, unique en son genre, est sûr. Pour la première fois, une passagère a pris place vendredi dans la cabine : Beth Moses, responsable de Virgin Galactic pour l’entraînement des futurs clients.

Plusieurs minutes en apesanteur

Le vaisseau de Virgin Galactic est largué en altitude par un avion porteur, comme une bombe, puis il allume son moteur de fusée pendant environ une minute pour grimper droit vers le ciel et atteindre l’espace. A l’apogée de la trajectoire, les passagers flottent plusieurs minutes en apesanteur. Puis le vaisseau redescend et plane jusqu’à la piste d’atterrissage.

Le concurrent principal est Blue Origin, société fondée par le milliardaire patron d’Amazon Jeff Bezos. Ce dernier a souligné cette semaine, lors d’un forum à New York, que les vols à bord de Virgin Galactic auraient toujours un « astérisque », car ils n’atteignent pas la ligne de Karman. La fusée New Shepard de Blue Origin est déjà montée au-delà de 100 km, mais jamais avec des personnes à bord. Jeff Bezos a avancé que cela se produirait probablement cette année.