La Chine veut créer une station solaire pour alimenter la Terre en électricité

ESPACE La centrale serait située à 36.000 km de la Terre et enverrait de l’électricité de manière quasi continue sous forme de micro-ondes ou d’un laser

20 Minutes avec agence

— 

La station solaire aura pour fonction d'alimenter la terre en électricité (illustration).
La station solaire aura pour fonction d'alimenter la terre en électricité (illustration). — Pixabay / Qimono

La Chine voit grand pour avoir accès à une source inépuisable d’énergie. Le pays compte en effet installer à l’horizon 2025 une station solaire qui aura pour fonction d’alimenter la terre en électricité, selon une information du quotidien chinois Science and Technology Daily relayée par Engadget.

L’énergie sera collectée directement dans l’espace et transformée en électricité, qui sera ensuite acheminée sous forme de micro-ondes ou d’un laser. La station hors norme pourrait être imprimée en 3D et graviterait en orbite à 36 000 km au-dessus de notre planète.

Un gigawatt en 2050

La construction de cette installation se déroulera en plusieurs étapes. De 2021 à 2025, les scientifiques chinois envisagent d’envoyer plusieurs centrales électriques de petites tailles dans la stratosphère.

A partir de 2030, ces installations formeront une centrale capable de fournir au moins un mégawatt (un million de watts). Vingt ans plus tard, les spécialistes espèrent atteindre le gigawatt.

De l’énergie produite quasiment sans interruption

Avec ces parcs solaires spatiaux, l’objectif de la Chine est de constituer une source inépuisable et constante d’énergie propre. L’Académie chinoise de technologie spatiale affirme qu’une telle configuration pourrait « fournir de manière fiable de l’énergie 99 % du temps, à une intensité six fois supérieure » aux installations que l’on connaît sur Terre, précise Engadget.

Entre 1978 et 1986, la NASA avait déjà travaillé sur un projet de transmission d’énergie sur de longues distances entre un satellite et une antenne placée sur Terre, rappelle Numerama. Sans suite. Avec ce projet de station solaire, la Chine confirme ses ambitions en termes de conquête spatiale après sa mission réussie sur la face cachée de la Lune, le 3 janvier dernier.