Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine

DINOSAURES Les épines du Bajadasaurus pronuspinax, qui vivait il y a 140 millions d’années, servaient à dissuader de possibles prédateurs, selon les chercheurs

20 Minutes avec AFP

— 

Une reconstitution du «Bajadasaurus pronuspinax» exposée au Centre culturel de la science à Buenos Aires, le 4 février 2019.
Une reconstitution du «Bajadasaurus pronuspinax» exposée au Centre culturel de la science à Buenos Aires, le 4 février 2019. — Juan MABROMATA / AFP

Une nouvelle espèce de dinosaure herbivore, dotée d’épines défensives le long de la colonne vertébrale, a été découverte en Patagonie, dans le sud de l’Argentine, a annoncé lundi un chercheur argentin. La découverte a été publiée dans la revue scientifique Nature.

Baptisé Bajadasaurus pronuspinax, de la famille des dicraeosauridés, il vivait il y a 140 millions d’années dans une région d’Argentine où les découvertes de dinosaures sont fréquentes, comme celle du Giganotosaurus Carolinii, en 1993, considéré comme le plus gros carnivore de tous les temps.

Des épines « extrêmement longues, fines et pointues »

« Nous pensons que les épines, extrêmement longues, fines et pointues, dans le dos et le cou du Bajadasaurus et du Amargasaurus cazaui (une autre espèce de dicraeosauridés), devaient servir à dissuader de possibles prédateurs », a déclaré Pablo Gallina, chercheur du Conicet (le CNRS argentin) et de la Fondation Félix de Azara de l’Université Maimonides de Buenos Aires.

D’après le paléontologue, les épines devaient être protégées par une corne ou de la peau pour ne pas se casser. Une reconstitution de l’animal préhistorique est exposée au Centre culturel de la science à Buenos Aires.